Disparues de Perpignan : une amie d’Allison retrouvée pendue

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Photo prise le 2 juin 2013 à Perpignan d'Allison Benitez
Photo prise le 2 juin 2013 à Perpignan d'Allison Benitez [Alexandre Durand / AFP/Archives]

Une des dauphines du concours Miss Roussillon 2012, amie d’Allison Benitez disparue avec sa mère depuis le 14 juillet dernier, a été retrouvée pendue hier à son domicile dans la région de Perpignan.

 

Nouveau rebondissement dans l'affaire dite des disparues de Perpignan : une amie d'Allison Benitez s'est suicidée hier à son domicile proche de Perpignan. L’enquête a été confiée à la gendarmerie. Pour le moment, on ignore si ce décès a un quelconque lien avec la disparition d’Allison et de sa mère Marie-Josée.

La jeune femme, dont l’identité reste pour le moment inconnue, ne participait pas à l’édition 2013 de Miss Roussillon, événement auquel était censée concourir Allison.

La disparition d’Allison avait justement été évoquée lors de l'élection de Miss Roussillon qui s’était tenue le 11 août dernier à Barcarès. Concernant le suicide de l'amie d'Allison,  la directrice générale de la société Miss France, Sylvie Tellier, a déclaré mardi soir : « Je suis profondément touchée par cette nouvelle tragédie qui s’abat sur le Roussillon, cela nous laisse dans une profonde tristesse et je suis de tout cœur avec la famille.»

Hier  mardi, des recherches pour retrouver les disparues ont été menées dans une station d’épuration de l’Aude. Les fouilles, qui ont repris ce matin, n’ont pour le moment rien donné. Des soupçons entouraient Francisco Benitez, père d'Allison et époux de Marie Josée, principal suspect dans cette affaire. Francisco Benitez, adjudant chef à la Légion étrangère de Perpignan, a lui aussi été retrouvé pendu dans les sanitaires de sa caserne le 5 août dernier. Il avait laissé une lettre et une vidéo clamant son innocence et son amour pour sa fille.

Le père avait déjà été entendu par la police en 2004 dans une autre affaire de disparition. Il s'agissait de sa maîtresse, Simone de Oliveira Alves, une Brésillienne qui n’a jamais été retrouvée. Le 26 août, l’ADN d’Allison Benitez avait été retrouvé dans un congélateur du domicile familial et dans un lave-linge de la caserne de son père.

 

Perpignan : Les premières fouilles menées

Disparues de Perpignan : fouilles dans une station d'épuration

Les corps des deux disparues seraient près de Perpignan

Disparues de Perpignan : que sait-on de l'affaire ? 

Chevaline : les zones d'ombre de l'enquête