Aliot : "Le FN affiche une opposition historique au mariage gay"

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Louis Aliot, vice-président du Front National, en février 2012
Louis Aliot, vice-président du Front National, en février 2012[Bertrand Langlois / AFP]

Le bureau politique du Front National, qui s’est réuni lundi matin au siège du mouvement à Nanterre, a adopté une motion précisant sa position à six jours de la « Manif pour tous » qui doit réunir dimanche à Paris les opposants au mariage gay. L’éclairage de Louis Aliot, vice-président du FN.

 

Le FN a donc adopté lundi matin une « motion » au sujet du mariage gay. Un terme que l’on n’a pas forcément l’habitude d’entendre dans le vocabulaire du Front National…

Sur des sujets comme celui-ci, il y a bien évidemment débat. Cette motion est l’émanation directe de ce qui s’est dit au Bureau Politique. Or, entre cette motion et le communiqué de presse diffusé par Marine Le Pen vendredi dernier, il n’y a quasiment pas de différence. 

 

On parle pourtant d’une volte-face…

En tant que tel, le Front National n’appelle pas à manifester, mais il met en place une structure pour accueillir les nombreux cadres et militants qui à titre personnel – c’était mon cas – avaient fait part depuis longtemps de leur intention de manifester. La seule vraie différence entre le communiqué et la motion, c’est que nous précisons le lieu et l’heure du rendez-vous.

 

Marine Le Pen n’a pas changé de position depuis vendredi ?

C’est elle-même qui a rédigé le texte de la motion qui a été soumise au BP (bureau politique) dès son ouverture. Ce débat a donné lieu à de nombreuses interventions et il n’y a eu aucune opposition frontale parmi les cadres, de Bruno Gollnisch à Steeve Briois. In fine, c’est à peu de chose près le texte initial de Marine Le Pen qui a été adopté.

 

Ce qui n’a pas changé, c’est que Marine Le Pen ne sera pas dans le cortège.

Non, en effet, car ce n’est pas la place d’un dirigeant d’un parti d’opposition. Marine Le Pen l’a rappelé. Pour elle, ce projet de mariage gay procède d’une stratégie d’ « enfumage » de la majorité qui dissimule sous les questions sociétales son impuissance face à la crise et ses premiers échecs.

 

Les organisateurs de la « Manif pour tous » ont indiqué que les banderoles et pancartes partisanes seraient bannies du cortège. Comment le FN procèdera-t-il ?

En effet, le Front National a bien pris note de cette consigne. Par conséquent nous ne défilerons pas sous des banderoles affichant le logo ou le sigle du Front National. En revanche, nos élus arboreront leurs écharpes, ce qui n’est pas interdit que je sache.

 

Face au projet de loi sur le mariage pour tous, quelle est la position du FN : l’opposition ou la promotion du référendum ?

Le Front national affiche une opposition ferme, déterminée et historique face à ce projet et à ses déclinaisons que sont l’adoption ou la PMA. Nous voulons tordre le cou à l’idée selon laquelle en votant pour Hollande, on votait pour ce projet de loi. Le référendum est une évidence car le mariage gay modifierait en profondeur la structure de notre société.

 

Le référendum semble à la mode puisque Laurent Wauquiez le préconise à son tour…

L’UMP est à la remorque du Front National sur ce dossier. Le 6 novembre dernier, Gilbert Collard et Marion Maréchal – Le Pen avaient déposé une proposition de loi référendaire sur la question à l’Assemblée nationale. À l’époque, les cadres de l’UMP n’avaient pas eu assez de mots pour s’en moquer. Aujourd’hui, ils s’y rallient.

 

Et aussi sur DirectMatin.fr : 

Mariage gay : Florian Philippot ne manifestera pas

Le débat sur le mariage gay a t-il sa place à l'école ?

Mariage gay : la majorité des Français favorable à un référendum