Des chaussures GPS pour rentrer chez soi

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Prototype des chaussures GPS de Dominic Wilcox
Prototype des chaussures GPS de Dominic Wilcox[Dominic Wilcox]

Et si nos chaussures nous indiquaient le chemin de la maison pour ne jamais faire de fausse route ? L'idée peut paraître étonnante et pourtant Dominic Wilcox a imaginé les "bottes de sept lieues" du futur. Ce designer britannique travaille actuellement sur un prototype qui pourrait révolutionner notre façon de marcher.

Qui ne s’est pas déjà retrouvé perdu en marchant dans une ville ou une forêt ? C’est en pensant à toute les personnes dont le sens de l’orientation fait défaut, ou un peu tête-en-l’air, que Dominic Wilcox a dévoilé le prototype de la chaussure GPS. Ce cordonnier du futur a imbriqué dans la doublure de cuir et dans la semelle d’une chaussure de ville élégante toute une technologie propre à indiquer où que l’on soit dans le monde quel est le chemin pour revenir chez soi.

Sur son site internet et dans la vidéo, No place like home, il détaille son projet qu’il a conçu sans vouloir céder au confort de marcher avec une paire de chaussures agréable.

 

 

« J’ai pensé au Magicien d’Oz et à comment Dorothy pouvait faire claquer ses chaussures ensemble pour rentrer à la maison», confie ce jeune designer fier de son invention.

Le système fonctionne d’une manière très simple :

Avant d’être chaussés, les souliers doivent être connectés à un logiciel de cartographie afin d’y entrer l’adresse où l’on souhaite se rendre ou bien simplement celle de son domicile principal. Une fois la destination intégrée, il suffit de débrancher la chaussure et d’y glisser ses pieds. Dès lors, il faut faire claquer ses talons pour mettre en marche le GPS. Comme par magie, les chaussures s’illuminent, grâce à un discret réseau de LED situé au bout du pied, pour indiquer la direction à suivre sur la chaussure de gauche et la distance qui reste à parcourir sur la droite.  De quoi donner envie de se perdre pour mieux apprécier de rentrer auprès des siens.