2012 - Natation: quand une Manaudou peut en cacher un autre

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Le nageur français Florent Manaudou, champion olympique, le 13 décembre 2012 sur 50 m nage libre lors des championnats du monde en petit bassin à Istanbul [Bulent Kilic / AFP/Archives]
Le nageur français Florent Manaudou, champion olympique, le 13 décembre 2012 sur 50 m nage libre lors des championnats du monde en petit bassin à Istanbul [Bulent Kilic / AFP/Archives]

Adoubé par sa soeur Laure, championne olympique à Athènes, l'inattendu Florent Manaudou est devenu le nouveau roi du sprint aux jeux Olympiques de Londres, après une course de folie sur 50 m nage libre qui lui a permis de coiffer la toute première couronne de sa jeune carrière.

Le jeune homme au gabarit incroyable, à la rage ancrée en lui et aux gènes familiaux exceptionnels, a été la grande surprise de ces Jeux londoniens qu'il a également marqués par une page d'Histoire: jamais dans la natation deux membres d'une même fratrie n'avait été champions olympiques.

Son histoire ne fait que commencer.