Enfin !!!!!

Par Pierre Ménès, chroniqueur de Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Pierre Ménès, chroniqueur de Direct Matin.[© MERIADECK POUR DIRECT MATIN ]

Pour tout vous dire, je n’étais pas plus optimiste que cela avant de prendre connaissance de la compo de l’équipe de Laurent Blanc.

Je craignais un milieu à trois travailleurs et peu de prises de risques alors que le sélectionneur bleu avait clairement demandé à ses joueurs, la veille en conférence de presse, de se lâcher. Lolo a montré la voie en faisant de vrais choix : enlever Malouda pour faire reculer Nasri au milieu et aligner Menez sur le flanc droit.

Du coup, les Bleus se sont créés de nombreuses occasions en première période avant de récolter le fruit d’un jeu collectif parfois séduisant (mais oui !).

Jérémy Menez a ouvert le score et libéré les Bleus. C’est un cas ce Menez. On a souvent envie de le taper, de le secouer mais à l’arrivée ce garçon a su répondre présent dans un moment important.

Et que dire de la dimension prise par Cabaye depuis son arrivée à Newcastle ? De bon joueur prometteur à Lille, il est devenu le métronome de la sélection et buteur en plus. Indispensable.

Un orage comme on en a rarement vu aurait pu poser des problèmes de concentration, surtout lorsqu’on joue chez l’hôte du tournoi. 

Mais la France a tenu son résultat même si la fin de la partie fut un peu plus brouillonne. Enfin, on ne va non plus se plaindre. Les Bleus ont remporté leur premier match de phase finale depuis la demi-finale de la coupe du monde 2006 contre le Portugal (1-0). C’est tellement long six ans. Six ans de matches moisis. De conflits, de bus, d’insultes et d’éliminations indignes.

Bien sûr, tout n’est pas encore oublié. Mais avec quatre points, cette équipe de France « dépucelée » va peut-être emmagasiner de la confiance, et, qui sait, quelques certitudes. Laurent Blanc a gagné une partie de son pari. Et si la suite était encore plus belle ?