Expulsées en pleine trêve hivernale d'un appartement de 4m2

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
[Fondation Abbé Pierre]

La Fondation Abbé Pierre a révélé vendredi qu'une femme d'une trentaine d'année et sa fille en bas âge avaient été expulsées de leur logement de 4m2 à Paris.

Pour trois mois d'impayés, une mère célibataire et son bébé de moins d'un an ont été mis à la porte de leur logement par leur propriétaire signalait la Fondation Abbé Pierre vendredi sur son compte Twitter : "Cette semaine nous avons appris qu'une femme a été expulsée illégalement de son "logement" de 4m2 qu’elle louait 200 €/m".

 

 

Selon LaVieimmo.com, le propriétaire aurait empaqueté les affaires de la locataire dans des sacs poubelles, les aurait mis sur le palier et aurait changé la serrure de ce réduit situé dans le 14e arrondissement de Paris.

La Mairie de Paris et la Fondation, alertées de cette situation précaire depuis quelques mois déjà, n'ont pas tardé à réagir. Ils ont à leur tour sollicité un serrurier qui a à nouveau remplacé la serrure pour que la locataire puisse réintégrer les lieux. Mais la femme et l'enfant sont aujourd'hui hebergés par un proche.

Au-delà de l'expulsion illégale d'un logement pendant la trêve hivernale, qui plus est sans décision de justice, la fondation a relevé également une autre infraction : hébergement incompatible avec la dignité humaine.  La Mairie devrait prendre prochainnement un arrêté d'interdiction de louer. 

L'affaire n'est pas sans rappeler une autre révélation de la fondation Abbé Pierre la semaine dernière. Celle d'un homme vivant depuis 15 ans dans un logement de 1,56m2.

 

Et toujours sur DirectMatin.fr

Il vivait depuis 15 ans dans 1,56m2