Canicule : 16 départements maintenus en vigilance orange

Par Direct Matin avec AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Canicule température
16 départements ont été maintenus en vigilance orange pour la journée de mardi.[PASCAL PAVANI / AFP]

La canicule qui s'est abattue sur la France ces derniers jours, avec des températures dépassant les 40 degrés, commence à refluer très légèrement ce lundi. Les températures vont tout de même rester élevées dans certaines régions, selon Météo France. La vigilance orange reste maintenue dans 16 départements.

Météo France, en coordination avec l'Institut de veille sanitaire (Invs), a décidé lundi après-midi de maintenir en vigilance orange canicule 16 des 33 départements où elle était en vigueur et de l'annuler dans les 17 autres.

Le maintien de la vigilance concerne l'Ain, l'Allier, la Côte-d'Or, la Haute-Garonne, l'Isère, la Loire, le Lot, la Nièvre, le Puy-de-Dôme, le Haut-Rhin, le Rhône, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et le Territoire-de-Belfort.

"On est en phase d'atténuation", a indiqué Dominique Raspaud, prévisionniste à Météo France. Elle a souligné que les fortes chaleurs se maintenaient sur l'est et le sud, mais qu'il y avait "une atténuation plus à l'ouest".

Les températures nocturnes vont cependant demeurer "encore élevées" lundi soir au sud de la Loire et dans les régions de l'est, avec une régression de la zone de très forte chaleur mardi, sauf dans la vallée du Rhône et l'Alsace. "Un ilôt de très fortes chaleurs entre 33 et 36 degrés se maintiendra sur l'intérieur de Midi-Pyrénées à l'Auvergne", précise Météo France.
 

Vigilance orange pour 33 départements lundi matin

Lundi matin, l'alerte orange canicule restait en place pour les 33 départements concernés, sur une large bande allant du sud-ouest au nord-est : régions Alsace, Bourgogne, Franche-Comté et Limousin, parties de Poitou-charentes, Rhône-Alpes, Auvergne, Midi-Pyrénées, Centre, Lorraine, Aquitaine, Champagne-Ardenne...

La nuit a été chaude, ne permettant pas aux logements de se rafraîchir avec des températures minimales entre 19 et 23 degrés. Mais "l'air atlantique finit par arriver", note-t-on à Météo France, et il devrait faire un peu plus doux dans l'après-midi, sans pour autant revenir aux normales saisonnières.

En conséquence, la liste des départements en vigilance orange devrait être réduite lundi après-midi, mais de seulement un ou deux dans le centre de la France. "Le pic de chaleur est derrière nous, mais il continuera à faire chaud, et on va rester au-dessus des seuils de vigilance", relève Jérôme Lecou, prévisionniste à Météo France.

Le service de météorologie prévoit encore des températures au-delà de 35 degrés en Midi-Pyrénées, dans le Massif central et en Rhône-Alpes, et jusqu'au nord-est et l'Alsace. "La baisse des températures est amorcée, mais il y a un effet d'inertie, la canicule ne disparaît pas comme ça, c'est assez lent", explique le prévisionniste.

Il faudra attendre mercredi pour qu'un net rafraîchissement s'opère sur quasiment tout le pays, à l'exception de la basse vallée du Rhône, marquant la fin de l'épisode caniculaire.

La canicule a connu son point extrême dimanche, avec des niveaux jamais vus depuis l'ouverture des stations météo, allant jusqu'à 41,5 degrés à Châtillon-sur-Seine (Côte-d'Or). 

 

Et aussi

La canicule en images