L'enfant pleure trop, les parents débarqués du vol Paris-Ajaccio

Par Direct Matin avec AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Un avion à l'aéroport d'Orly.
Un avion à l'aéroport d'Orly.[THOMAS SAMSON / AFP]

Ils devaient passer leur vacances en Corse, mais ils n'ont pas pu partir en raison des pleurs intempestifs de leur enfant...

Mardi 7 août, à l'aéroport d'Orly ouest, alors que des passagers commencent à embarquer pour un vol en direction d'Ajaccio, des hurlements se font entendre vers l'arrière de l'avion, rapporte le journal Corse Matin.

Les cris se faisant de plus en plus stridents et incessants, l'équipage de la compagnie Air Corsica, une filiale d'Air France, intervient. Le commandant de bord, M. Jubert, sort de la cabine de pilotage pour s'informer de la situation et tenter, à son tour, de tranquilliser l'enfant. Tout le monde met tout en œuvre pour calmer le bambin de quatre ans, mais aucun résultat. Le garçonnet, continue de s'agiter et tente même de s'enfuir.

Le vol prenant du retard, le choix est fait au bout d'un moment de demander au couple, Olivier et Nadia Marc, de descendre de l'appareil. Sur le coup, les parents semblent obtempérer et acceptent de quitter l'avion. Le vol décolle donc, sans la petite famille, avec trente minutes de retard.

L'incident aurait pu s'arrêter là sauf que dès le lendemain, la mère contact la rédaction de Corse Matin, en déclarant " Nous avons été mis dehors comme des terroristes. Nous nous sommes sentis honteux. Au point que nous allons annuler nos vacances en Corse". Une version qui n'est pas celle de l'équipage.