Le château de Versailles lance son épicerie fine

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Issus de l’agriculture biologique, ces nouveaux produits se déclinent autour de trois gammes.[© DR]

Une nouveauté qui aurait fait saliver d’envie le Roi-Soleil. S’inspirant des mets qu’affectionnait Louis XIV, le château de Versailles vient de créer sa marque d’épicerie fine en partenariat avec la société girondine «Oh légumes oubliés».

 

Issus de l’agriculture biologique, ces nouveaux produits se déclinent autour de trois gammes : «Jardin royal» pour les fruits et les légumes avec un ensemble de pâtes à tartiner, de chutneys, de compotes et de confitures préparées dans la plus pure tradition, «Gourmandises de la reine» composée de multiples sucreries comme des bonbons au miel en hommage à Marie-Antoinette, et enfin «Plaisirs du roi» avec ses herbes, ses épices, ses soupes, ses truffes du Périgord et son foie gras apprécié par la royauté.

Côté porte-monnaie, il faut compter 7,35 euros pour un bocal de petits pois à la coriandre ou 11,90 euros pour un sirop de lavande à la vanille.

Chaque gamme est associée à une couleur rappelant un personnage historique, comme le jardinier La Quintinie qui a contribué à faire de Versailles «un terrain d’expérimentation exceptionnel, notamment destiné à enrichir la table du roi».

Disponibles dans deux points de vente et sur Internet, les produits de cette nouvelle marque seront, à terme, commercialisés dans les boutiques du château, dans certains grands magasins parisiens comme Le bon marché ou encore dans les aéroports internationaux. Une partie des bénéfices servira à la restauration de ce lieu emblématique. Le bal des gourmandises est lancé à la cour.

 

Château de Versailles Epicerie Fine, en vente à la ferme de Gally à Saint-Cyr-l’Ecole, au Monument café à Versailles (78) et sur Internet.