Une semaine sous terre pour lire

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Abraham Poincheval, le 20 septembre 2012, dans le trou qu'il s'est creusé sous une galerie de Marseille [Gerard Julien / AFP/Archives]
Abraham Poincheval, le 20 septembre 2012, dans le trou qu'il s'est creusé sous une galerie de Marseille [Gerard Julien / AFP/Archives]

Le plasticien Abraham Poincheval, qui s'était fait emmurer le 20 septembre dans un trou minuscule creusé dans une galerie d'art marseillaise, en est sorti jeudi soir, après ces "604.800 secondes" passées sous terre en compagnie de livres.

"C'était assez magique quand la pierre s'est soulevée et que j'ai été à nouveau happé par l'extérieur, par la réalité sur terre", a-t-il raconté à l'AFP, peu après sa "sortie". "C'était un vrai voyage, pas de cosmonaute mais plutôt de +terronaute+", a-t-il ajouté, expliquant que "le conscient et l'inconscient se mélangeaient, c'était assez incroyable".

Adepte des performances artistiques surprenantes et parfois physiquement éprouvantes, Abraham Poincheval s'était fait emmurer dans une capsule creusée sous une librairie-galerie d'art marseillaise, ne mesurant qu'1m70 de haut et 62 cm de diamètre.

Il est ressorti de cette expérience avec les jambes gonflées et endolories.

"Où se trouve-t-on quand on lit ?", s'interrogeait le plasticien à travers cette performance, mise en place dans la librairie-galerie d'art marseillaise Histoire de l'oeil. Les images de lui-même qu'il filmait étaient projetées sur un mur de la librairie.

L'artiste a indiqué jeudi soir avoir eu le temps de lire tous les livres qu'il avait emportés sous terre avec lui.