Un grain de zircon pourrait vieillir la Terre d'un milliard d'années

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Du zircon.[CC / Ryan Somma / Flickr]

L’analyse récente d’un grain de zircon, le plus vieux minéral connu sur Terre, a permis d’établir que l’échantillon datait d’il y a 4,374 milliards d’années. Un résultat qui relance la théorie d’une "Terre primitive froide".

 

Les résultats de l’étude menée par une équipe de l’université du Wisconsin (Etats-Unis) ont été publiés dimanche dans la revue Nature Geoscience.

Les scientifiques ont analysé un grain microscopique de zircon, plus ancien matériau connu, récemment trouvé dans la région des Jack Hills, dans l’ouest australien.

Et selon les conclusions établies, l’échantillon daterait d’il y a 4,374 milliards d’années. Ce résultat confirme ainsi l’hypothèse, jusque-là non prouvée, que le zircon, plus vieux minéral du monde, était vieux de 4,4 milliards d’années.

Par conséquent, ces constatations relancent la théorie d’une "Terre primitive froide". "L'étude renforce notre conclusion que la Terre avait une hydrosphère (ensemble des formes d'eau) il y a plus de 4,3 milliards années", confirme John Valley qui a dirigé l’étude.

Plus concrètement encore, les résultats de l’analyse chimique de l’échantillon de zircon laissent désormais penser que les conditions favorables au développement de la vie ont été réunies dès cette époque.

De quoi révolutionner le travail des scientifiques qui estimaient, jusque-là, que les premières formes de vie sur Terre remontaient à il y a 3,5 milliards d'années.

 

Prophétie des Vikings : la fin du monde, c'est aujourd'hui

Fin du monde : la NASA n'y croit pas

Faut-il croire aux ovnis ?