Les chiens sont bons pour la santé des bébés

Par Direct Matin avec AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Le fils d'un éleveur de chiens joue avec un chiot rottweiler, le 12 juin 2006 à Izon.[MICHEL GANGNE / AFP]

Selon une étude américaine, les bébés de moins d'un an en contact avec des chiens de compagnie attraperaient moins d’infections de l’oreille et d’infections respiratoires que les autres.

Cette étude publiée par la revue américaine Pediatrics a été réalisée en Finlande. L’état de santé de 397 enfants a été consigné quotidiennement par leurs parents, de la 9e semaine au premier anniversaire.

Dans l’ensemble, les bébés au contact des chats et des chiens à domicile étaient moitié moins enclins à développer des infections de l’oreille que les autres. 30% d’entre eux sont également moins enclins à manifester des symptômes d’infections respiratoires (toux, sifflements, rhinite et fièvre).

Pour que le système immunitaire  de l'enfant soit renforcé, il faut qu'il vive avec un chien qui passe au moins une partie de sa journée à l’extérieur. Les chats sont aussi concernés par l’étude mais leur effet sur les bébés est plus faible que celui des chiens. La protection la plus efficace a été observée chez les enfants qui vivaient avec un chient présent à l’intérieur jusqu’à six heures par jour par rapport aux bébés qui n’avaient pas de chien ou dont les chiens étaient toujours dehors.

Un système immunitaire plus efficace

Selon les chercheurs, "les contacts animaux pourraient aider à faire mûrir le système immunitaire, menant à des réponses immunitaires plus efficaces et à des périodes d'infection plus courtes".

Autre effet bénéfique du contact avec les chiens : les bébés proches de chiens nécessitaient en moyenne moins de traitements antibiotiques que ceux qui étaient élevés dans des domiciles sans animal domestique, affirme l'étude.

Des études contradictoires

Des études précédentes ont montré des résultats contradictoires. Certaines n'ont identifié aucun bénéfice à la fréquentation d'animaux à fourrures. D'autres ont identifié d'autres bénéfices (protection contre les rhumes et les affections de l'estomac).

Les auteurs de l'étude publiée par Pediatrics expliquent que leur travail diffère des analyses précédentes car il se concentre uniquement sur la première année après la naissance et n'inclut pas d'enfants plus âgés.