Une vidéo des otages français diffusée sur Internet

Par Direct Matin avec AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
La vidéo a été diffusée sur YouTube lundi
La vidéo a été diffusée sur YouTube lundi[Capture d'écran YouTube]

La famille de sept otages français enlevés au Cameroun mardi dernier apparaît lundi dans une vidéo postée sur You Tube aux côtés de ravisseurs disant appartenir au groupe islamiste nigérian Boko Haram. Jean-Marc Ayrault a confirmé que les ravisseurs appartiennent à cette secte particulièrement active au Nigeria.

La vidéo, qui dure plus de trois minutes, montre la famille, qui compte quatre enfants, gardée dans un lieu clos, entourée d'au moins trois de ses ravisseurs dont les visages sont cachés. Une source proche de la famille jointe par l'AFP a confirmé l'avoir identifiée sur ce document.

Ce document confirmerait que la famille Moulin-Fournier serait aux mains de la secte islamiste Boko Haram qui agit au Nigeria voisin, et écarterait donc de facto la piste de l'enlèvement crapuleux. Information confirmée par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. 

Les ravisseurs affirment avoir commis ce rapt à cause de "la guerre contre l'Islam" menée par la France, une possible référence à l'intervention militaire engagée depuis le 11 janvier au Mali contre les groupes islamistes armés.

 

"Si vous voulez qu'on libère ces Français, relâchez rapidement toutes nos femmes que vous détenez", dit l'un des ravisseurs qui s'exprime en arabe, à l'intention du président nigérian Goodluck Jonathan.

"Nous mettons en garde aussi le président du Cameroun (Paul Biya, ndlr), qu'il relâche rapidement nos frères détenus dans ses prisons", ajoute-t-il.

 

Le père lit une déclaration en français

Au début de la vidéo postée sur YouTube, Tanguy Moulin-Fournier, le père se tient aux côtés de sa femme, de leurs quatre enfants âgés de 5 à 12 ans et de son frère, et lit une déclaration en français. Deux des ravisseurs portent des armes et des munitions en évidence.

Dans cet enregistrement, celui qui pourrait être Tanguy Moulin-Fournier - l'authenticité du document n'a pas été actée par le Quai d'Orsay - lit un document réclamant la libération de détenus islamistes. Un ravisseur prend ensuite la parole et dénonce la guerre engagée par la France contre les djihadistes et met en cause François Hollande.

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a dénoncé des "images terriblement choquantes", qui "démontrent une cruauté sans limites".

 

 

Pas certain qu'il s'agisse de Boko Haram

 

Malgré la revendication exprimée dans la vidéo, il n'est cependant pas certain à ce stade que les ravisseurs appartiennent à Boko Haram, car ce groupe radical, qui a perpétré de nombreuses attaques dans le nord et le centre du Nigeria depuis plusieurs années, n'a jamais revendiqué d'enlèvement.

 
 

Ansaru avait revendiqué en décembre l'enlèvement d'un ingénieur français dans le nord du Nigeria et, plus récemment, le rapt de sept étrangers sur un chantier dans l'Etat de Bauchi (nord-est). Ce groupe nigérian a critiqué l'intervention armée de la position de la France contre les islamistes au Mali.

Mais des experts n'excluent pas non plus la possibilité que des groupes criminels soient derrière cet enlèvement, avec l'intention d'échanger les otages contre une rançon.

 

Et aussi sur DirectMatin.fr :

Qui sont les sept otages français enlevés au Cameroun ?