Suicide d'un détenu de la Santé à Paris

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
L'entrée de la prison de la Santé à Paris. [Joel Robine / AFP/Archives]
L'entrée de la prison de la Santé à Paris. [Joel Robine / AFP/Archives]

Un homme détenu de la prison de la Santé à Paris s'est suicidé lundi par pendaison, a-t-on appris auprès de l'Observatoire international des prisons (OIP).

L'homme âgé de 49 ans avait déjà fait une première "grosse tentative de suicide par phlébotomie" (en se tranchant les veines) à la prison de Villepinte (Seine-Saint-Denis), où il était emprisonné depuis janvier 2012, explique l'OIP dans un communiqué, selon qui il avait ensuite "été hospitalisé en psychiatrie près de 3 mois".

Après son hospitalisation, il avait été transféré à la Santé, à Paris, où il suivait un traitement et était également pris en charge pour un "problème d'alcool", ajoute la même source.

Mais le détenu s'était à nouveau tranché les veines le 5 avril, pour finir par se pendre lundi.

Le taux de suicide dans les prisons françaises est deux fois supérieur à la moyenne constatée dans les 47 pays membres du Conseil de l'Europe, selon un rapport publié début mai à Strasbourg par l'organisation paneuropéenne.

Il y a eu en France 95 suicides de détenus en 2010, année de référence du rapport sur ce point, soit un taux de 15,5 suicides pour 10.000 détenus, contre une moyenne de 6,7 pour l'ensemble des pays membres.