Comment éliminer la gueule de bois ?

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
La foule fête la nouvelle année 2012 au Trocadéro à Paris [Miguel Medina / AFP/Archives]
La foule fête la nouvelle année 2012 au Trocadéro à Paris [Miguel Medina / AFP/Archives]

Oubliez le café fort, la douche froide, l'exercice physique, l'artichaut, la cuillerée d'huile d'olive avant le repas et toutes les autres recettes de grand-mère: il n'existe pas de remède miracle contre la gueule de bois des lendemains de fêtes.

Alors que 90% des Français prévoient de consommer de l'alcool le soir du réveillon, selon un sondage de la Prévention routière, la journée du Nouvel An risque d'être difficile pour nombre d'entre eux.

Bouche sèche, marteau piqueur dans la tête, estomac barbouillé, nausées, vertiges, déshydratation, la gueule de bois n'intervient pas pendant le réveillon mais plusieurs heures après, quand le taux d'alcool diminue dans le sang. Elle atteint un maximum lorsque l'alcoolémie redevient nulle.

La gueule de bois peut apparaître dès la consommation d'un verre, les femmes étant globalement moins "résistantes" à l'alcool que les hommes, mais elle touche pratiquement tout le monde au-delà de cinq verres.

Un verre de bière [Philippe Huguen / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Un verre de bière
 

Pour en venir à bout, chacun a sa technique, avec des recettes souvent surprenantes, selon une enquête réalisée il y a quelques années par le magazine National Geographic: jus de cornichon en Pologne, soupe de tripes en Roumanie, mélange jus de tomate/jaune d'oeuf cru aux Etats-Unis, crevettes au Mexique, thé vert en Chine, café en Italie, bière aux Pays-Bas, prunes natures avec du thé au Japon.

Mais ces remèdes sont contestés par les médecins: la caféine présente dans le thé et dans le café augmente le risque cardiaque (déjà élevé dans une gueule de bois) et contribue à déshydrater l'organisme.

Pas question non plus de boire de la bière au réveil qui ne peut qu'aggraver le mal.
 

Un conseil : boire de l'eau

Il est en revanche conseillé de boire de l'eau, régulièrement et en grande quantité, car la consommation d'alcool entraîne une déshydratation rapide - un litre d'eau perdu pour quatre verres d'alcool - qui amplifie certains des symptômes de la gueule de bois comme les maux de tête.

Quant à l'exercice physique ou à la douche froide, ils ne peuvent accélérer le travail d'élimination du foie, même s'ils peuvent être utiles pour lutter contre la somnolence, relèvent les spécialistes.

Les buveurs ont également peu de choses à attendre de médicaments comme l'ibuprofène ou l'aspirine qui risquent de provoquer des brûlures d'estomac ou des reflux acides, lorsqu'ils sont associés à de l'alcool.

Attention aussi aux boissons prétendument dégrisantes qui n'ont pas fait la preuve de leur efficacité, comme le rappelait en 2010 l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses).

Pour ralentir le passage de l'alcool dans le sang, il est conseillé de manger avant de boire. Selon une étude parue en 2008, les alcools bruns (whisky, cognac, vins rouges, rhum ambré ou brun) à forte teneur en congénères (des substances présentes dans les boissons alcoolisées) seraient plus facilement à l'origine d'une gueule de bois que les alcools clairs (vins blancs, vodka, rhums blancs).

Mais le meilleur allié de la gueule de bois reste le temps. "Seul le temps permet d'éliminer l'alcool et il n'existe aucune potion miracle. L'alcoolémie commence à baisser 1h après le dernier verre et il faut compter environ 1h30 pour éliminer chaque verre d'alcool", relève l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes).

Au-delà des appels à la modération, reste une solution efficace à 100%: l'abstention ou "alcoolémie égale à zéro", rappelle l'Anses...