L’affaire du Sofitel de New York a pris fin

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Nafissatou Diallo à son arrivée au tribunal, le 10 décembre 2012.[EMMANUEL DUNAND / AFP]

Dix-neuf mois après l’éclatement du scandale, l’affaire de la suite 28-06 de l’hôtel Sofitel de New York, opposant Dominique Strauss-Kahn à Nafissatou Diallo, est finalement arrivée à son terme hier soir.

C’est au tribunal civil du Bronx que le juge Douglas McKeon a validé en quelques minutes un accord à l’amiable entre l’ancien patron du FMI et la femme de chambre qui l’accusait de l’avoir agressée sexuellement.

Présente dans la salle aux côtés de ses avocats, elle a remercié, à l’issue de l’audience, «tous ceux qui l’ont soutenue à travers le monde». L’entente, finalisée hier soir, repose sur le paiement d’une forte somme, dont le montant reste confidentiel, comme l’a fait savoir le juge McKeon.

Six millions de dollars avaient été évoqués récemment par Le Monde. Une somme qui serait en réalité «complètement fausse», selon le défenseur de DSK.

 

Les faits resteront un mystère

Ce dernier acte de procédure met un terme définitif aux ennuis judiciaires outre-Atlantique de l’ancien champion de la gauche pour l’élection présidentielle. Il maintient également dans le secret l’épisode du Sofitel, point de départ d’un feuilleton médiatico-judiciaire qua­siment sans précédent.

Le déroulé exact des événements survenus le 14 mai 2011 dans la suite 28-06 restera un mystère car l’accord devrait comprendre, selon toute vraisemblance, une clause de confidentialité que doivent respecter les deux parties. Elles ne pourront donc, à l’avenir, livrer publiquement leurs versions des faits.

Dominique Strauss-Kahn doit à présent se préparer à affronter d’autres difficultés judiciaires. Le 19 décembre, la justice doit se prononcer, dans l’affaire du Carlton de Lille, sur les requêtes en nullité déposées par ses avocats. Il y est mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée. 

 

Et toujours sur DirectMatin.fr

L'affaire DSK a t-elle inspiré "New York Unité Spéciale" ?