Un Franco-américain condamné à 30 ans de prison

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
La balance symbole de la justice [Miguel Medina / AFP]
La balance symbole de la justice [Miguel Medina / AFP]

Hans Peterson, un Franco-américain de 34 ans condamné en première instance à la perpétuité pour l'assassinat d'un médecin en 2006 à Chicago (Etats-Unis), a été condamné en appel vendredi à 30 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de Paris.

La cour, qui l'a reconnu pénalement responsable à l'issue de cinq heures de délibéré, a assorti cette peine d'une période de sûreté de 20 ans et d'un suivi socio-judiciaire de 10 ans avec une injonction de soins.

L'avocat général Philippe Courroye avait requis la confirmation de la peine qui lui avait été infligée en première instance, la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans.

L'accusé, atteint selon les experts d'un "délire paranoïaque", avait expliqué avoir tué le Dr David Cornbleet, 64 ans, car celui-ci lui avait prescrit quatre ans plus tôt un médicament contre l'acné, l'Accutane, à qui il imputait de nombreux troubles et effets secondaires alors qu'il ne l'avait pris que deux jours.

Il accusait le médecin de lui avoir prescrit ce médicament par intérêt financier et avait voulu le tuer pour l'empêcher de nuire.

Les avocats d'Hans Peterson ont plaidé son irresponsabilité pénale, contre l'avis de leur client, qui avait demandé à la cour de le condamner.

L'un de ses conseils, Me Loïc Henriot, avait expliqué qu'il n'était pas possible pour son client d'"admettre qu'il est fou", plaidant pour une hospitalisation d'office.

Deux experts qui l'ont examiné ont conclu à une altération du discernement d'Hans Peterson au moment des faits, deux autres à l'abolition de celui-ci.