Deux enfants retrouvés morts dans un frigo, leur mère gisant à côté

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Image d'illustration.[AFP]

Un bébé de trois mois et un enfant de cinq ans ont été retrouvés morts jeudi dans le réfrigérateur d'un appartement de Vienne (Isère). Le corps ensanglanté de leur mère, probablement tuée à l'arme blanche, a été découvert à côté.

"On a découvert trois corps en fin de matinée dans un appartement de Vienne. Il s'agit d'un bébé, d'un enfant et de leur mère", a indiqué le procureur de la République à Vienne, Matthieu Bourrette. La mort des trois personnes remonterait à plusieurs jours.

Les trois corps ont été retrouvés vers 10h30 par les pompiers. L'enfant de 5 ans a été retrouvé dans le congélateur. Le bébé gisait dans le réfrigérateur. La mère, de 26 ans, a été retrouvée sur un canapé dans une autre pièce du petit appartement. Elle "est morte d'une mort violente, elle sera autopsiée demain", a indiqué le procureur.

Selon le Dauphiné Libéré qui a révélé l'information, le père de l'une des petites victimes, serait le principal suspect de ce triple homicide. "Si on arrive à déterminer avec qui la mère vivait, cette personne va nous intéresser", a précisé quant à elle une source proche de l'enquête à l'AFP, appelant elle aussi à la prudence quant à la piste du drame familial, envisagée entre autres scénarios.

"Les constatations vont être longues", a précisé cette source, alors que les enquêteurs de la PJ étaient encore sur place en fin d'après-midi pour effectuer des prélèvements dans l'appartement du centre de Vienne, non loin des quais du Rhône.

L'alerte avait été donnée par un proche de la mère de famille, "inquiet de ne pas avoir de nouvelles", selon cette source.

Les trois corps ont été évacués du lieu du drame à 16h. Ils sont attendus à l'institut médico-légal de Lyon où ils seront autopsiés demain, vendredi.

"J'ai ouvert une enquête criminelle pour homicide volontaire aggravé que j'ai confiée à la police judiciaire de Lyon. Et je me suis dessaisi au profit du parquet de Grenoble", a indiqué le procureur.