Scandale Louvois : la grogne d'un "paquet de gauloises"

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Les femmes des soldats non payés se mobilisent pour que les salaires soient versés en urgence
Les femmes des soldats non payés se mobilisent pour que les salaires soient versés en urgence[Capture d'écran Facebook]

Elles sont un "paquet de Gauloises" en colère. En raison d'un bug géant dans le système de paiement des soldes "Louvois", une dizaine de milliers de militaires français ne sont plus payés. Leurs compagnes - qui ne sont pas soumises au devoir de réserve - sonnent la mobilisation  sur Facebook.

Avec près de 12.000 "fans" et les premières reprises dans les médias, l'initiative du "paquet de Gauloises" pourrait bien se répandre comme une traînée de poudre. Le principe est simple : les compagnes des soldats sans solde ont fait de leurs dos nus les supports de leurs revendications. 

Les messages sont explicites et témoignent des difficultés matérielles parfois insurmontables que doivent affronter les familles face au tarissement des revenus. "Etat voleur - Gauloises en colères", "Mon chéri, blessé par la guerre, trahi par le gouvernement, tu te tais, mais je comprends ta colère".

Les filles des soldats, dont beaucoup sont en "Opex" (opérations extérieures), se joignent également à leur mère : "Papa, je suis fière de toi, j'aime la France, mais la solde ne tombe pas et Maman a des ennuis avec le banquier".

Le "scandale Louvois" est un dossier majeur pour le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian qui a exprimé lundi sa "colère". En accord avec le ministère du Budget, il a fait débloquer 30 millions d'euros en urgence et entend faire régulariser toutes les situations d'ici décembre.

Vidéo : Jean-Yves Le Drian présente une série de mesure pour venir en aide aux familles