ISON, une comète plus brillante que la lune

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Une photo de l'univers prise en 2010 par le Spitzer Space Telescope de la Nasa.[NASA/JPL Caltech / AFP]

En novembre 2013, l’hémisphère Nord de notre planète pourrait bien admirer la comète la plus brillante jamais vue. Découverte en septembre 2012 par deux astronomes russes, l'astre répond au nom de C/2012 S1, ou ISON.

Pour le moment, la comète, aux abords de Jupiter, poursuit sa route, chemin faisant, vers la Terre. Selon les scientifiques, ISON devrait frôler le soleil aux alentours de novembre 2013.

Ce positionnement aurait ainsi pour conséquence de dégazer la comète, l’astre étant composé essentiellement de glace. Ainsi, à l’approche de ce corps chaud, la réaction chimique s’opérerait pour produire une importante quantité de gaz.

A ce moment, ISON devrait alors devenir visible à l’œil nu pour la première fois. Le météore déployerait alors une queue de gaz et de poussière sur la moitié de la voute céleste et devrait être plus brillante encore que la pleine lune. Un spectacle inédit.

Certain astronomes émettent également l’hypothèse que ISON, tellement brillante,  pourrait être visible en plein jour. Attention toutefois, le météore pourrait devenir si étincelant qu’il faudrait utiliser du matériel spécial pour le regarder.

Doute et glace 

Mais comment se fait-il que cette comète puissent-être composée d’autant de glace ?

Selon les spécialistes, l’orbite quasi parabolique d’ISON laisse présager qu’elle se soit échappée du nuage de Oort, un ensemble de comètes composé essentiellement d’objets glacés. Un fait sans précédent jusqu’ici.

Cependant, les scientifiques préfèrent se montrer prudents à ce sujet. Même si milles théories sont avancées, il se pourrait qu’ISON ne brille jamais.

La comète pourrait être victime d’une éruption solaire, comme l’avait été Elenin en octobre 2011. L’astre avait été réduit en plusieurs morceaux difficiles à discerner par les appareils les plus sophistiqués.

Toujours est-il que la comète devrait être visible dès l’été 2013 grâce à de puissantes jumelles.

Des instruments que l’on sera peut-être amené à réutiliser, un autre astre (PanSTARRS) devant passer près de la Terre. 2013,  l’année des comètes ?