Qui a envoyé le premier SMS il y a 20 ans ?

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Illustration[ADEK BERRY / AFP]

En vingt ans, le SMS est devenu une pratique courante de communication, et chaque seconde, 200.000 SMS sont envoyés à travers le monde. Mais pour démarrer cette machine infernale il a bien fallu envoyer le tout premier SMS.

 

"Merry Christmas"

Le SMS serait né le 3 décembre 1992. Ce jour-là Neil Papworth, ingénieur de la société Sema Group, envoie un message depuis son ordinateur au téléphone de Richard Jarvis, employé de l’opérateur britannique Vodafone qui célébrait Noël avec ses collègues au bureau.

Il envoie alors deux simples mots "Merry Christmas" (Joyeux Noël).

"Comme les téléphones portables n’avaient pas encore de clavier, j’ai tapé le message sur un PC" se souvient-il dans The Guardian.

 

Une invention qui n'était pas destinée au grand public

Le SMS restera une technique de communication interne aux entreprises de téléphonie jusqu’en 1999 jusqu'au jour où un concurrent permet à ses abonnés de s’envoyer des messages. La machine est lancée.

En 2011, plus de 4.000 milliards de ces messages de 160 caractères ont été envoyés à travers le monde selon le cabinet Strategy Analytics, dont 146 milliards dans l’Hexagone (soit une croissance de 42,1% sur un an en France).

Les textos sont pourtant mis à mal par les technologies des smartphones. Les applications telles BBM ou IMessage, permettent d’envoyer des messages sans passer par l’opérateur. L’application WhatsApp disponible sur quasiment tous les systèmes d’exploitation revendiquait en août 10 milliards de messages transférés par jour.

 

Vers la fin du SMS ? 

Ainsi, pour la première fois, le nombre de SMS envoyé a diminué en France au troisième trimestre 2012, avec une baisse de 3,7% d’un trimestre à l’autre. Un chiffre qui reste pourtant en gausse par rapport à l’année précédente.

La mort du SMS annoncée ? Selon une étude récente du cabinet Strategy Analytics, en 2017, les SMS ne représenteront plus que la moitié des messages envoyés depuis les mobiles.