Vente en ligne de médicaments : enquête sur Fedex et UPS

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Des avions de Fedex et UPS [Johan Nilsson / Scanpix/AFP/Archives]
Des avions de Fedex et UPS [Johan Nilsson / Scanpix/AFP/Archives]

Les sociétés américaines de messagerie UPS et Fedex font l'objet d'une enquête des autorités sur des expéditions illégales de médicaments par des pharmacies en ligne, selon des documents transmis récemment au gendarme boursier américain, la SEC.

Les deux entreprises disent avoir été assignées dès 2008 par la Drug Enforcement Administration (DEA) pour fournir des informations.

UPS laisse entendre qu'elle serait prête à régler l'affaire à l'amiable avec les autorités. "Nous avons coopéré avec cette enquête et explorons la possibilité de résoudre cette affaire", éventuellement par "un paiement", indique le groupe.

Fedex assure aussi qu'elle "coopère", mais indique au contraire avoir l'intention de se "défendre vigoureusement dans le cadre de toute action qui résulterait de l'enquête".

Le Wall Street Journal, qui a révélé les faits, souligne que l'affaire fait partie d'une vaste campagne des autorités pour mettre fin à des ventes illégales sur internet de médicaments antidouleur, normalement disponibles uniquement sur ordonnance.

Il rappelle que le géant de l'internet Google avait déjà, dans ce cadre, consenti l'année dernière à verser 500 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites, parce qu'il avait diffusé des publicités de pharmacies en ligne basées au Canada, qui proposaient d'expédier illégalement des médicaments aux Etats-Unis.