Saint-Etienne se rapproche de l'Europa league

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
L'attaquant brésilien de Saint-Etienne Brandao célèbre le premier de ses deux buts contre les Moldaves de Milsami Orhei, le 1er août 2013, lors du 3e tour préliminaire de l'Europa League, au stade Geoffroy-Guichard [Philippe Desmazes / AFP]
L'attaquant brésilien de Saint-Etienne Brandao célèbre le premier de ses deux buts contre les Moldaves de Milsami Orhei, le 1er août 2013, lors du 3e tour préliminaire de l'Europa League, au stade Geoffroy-Guichard [Philippe Desmazes / AFP]

Vainqueur 3-0 du club moldave du FC Milsami Orhei, en match aller du 3e tour préliminaire de l'Europa League, jeudi au stade Geoffroy-Guichard, l'AS Saint-Etienne a quasiment assuré sa qualification pour les barrages de l'épreuve au terme d'une rencontre marquée par le retour de Jérémy Clément.

Ce dernier, victime le 2 mars, d'une double fracture ouverte tibia-péroné, a remplacé Josuah Guilavogui, à la 75e minute, salué par une énorme ovation.

Les Verts, qui auraient dû l'emporter plus largement, ont rapidement pris un avantage de deux buts.

Le premier a été inscrit par le Brésilien Brandao, à la réception, au 2e poteau, d'un centre délivré de la gauche par Franck Tabanou, dernière recrue du club arrivé lundi (3e min).

Le second a été marqué de la tête par Renaud Cohade après une passe de Brandao (21e min), lequel a beaucoup pesé sur le front de l'attaque et auteur d'un doublé après avoir repris, de la tête, en fin de partie, un centre adressé de la droite par Fabien Lemoine (82e min).

Les Stéphanois, qui ont dominé sans partage un adversaire de faible niveau, réduit à dix après l'exclusion de Denis Rassulov (67e min), ont également touché les montants à deux reprises, par Guilavogui (23e min) puis Brandao, encore lui, juste avant la mi-temps (44e min).

Bien que l'opposition n'ait pas été trop farouche, l'ASSE, qui sort d'un stage au Portugal (20-24 juillet) paraît monter en puissance, affichant de bonnes dispositions dans l'animation offensive malgré le départ de Pierre-Emerick Aubameyang.

En revanche, elle n'a pas été trop sollicitée défensivement hormis sur un coup franc de Guihlerme repoussé par Stéphane Ruffier (90+3).