Tennis : le père de Tomic accusé d'avoir frappé le partenaire d'entraînement de son fils

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Le père de l'Australien Bernard Tomic (g), lors d'un match de son fils à Key Biscayne, le 23 mars 2013 [Clive Brunskill / Getty Images/AFP/Archives]
Le père de l'Australien Bernard Tomic (g), lors d'un match de son fils à Key Biscayne, le 23 mars 2013 [Clive Brunskill / Getty Images/AFP/Archives]

Le père de l'Australien Bernard Tomic est accusé d'avoir frappé le partenaire d'entraînement de son fils, le Monégasque Thomas Drouet, rapporte lundi la presse australienne, information partiellement confirmée par la Fédération australienne de tennis.

Selon la presse australienne, John Tomic aurait cassé le nez de Thomas Drouet en lui donnant un coup de tête et aurait été interpelé suite à cet incident par la police.

L'incident a eu lieu en Espagne, où le circuit ATP fait étape cette semaine pour le Masters 1000 de Madrid. Bernard Tomic s'est incliné dimanche dès son entrée en lice dans le tournoi madrilène face au Tchèque Radek Stepanek (6-3, 6-2).

Deux versions de l'incident existent: soit Drouet serait intervenu alors que Bernard Tomic et son père qui est aussi son entraîneur avait une violente dispute lors d'une séance d'entraînement, soit l'incident aurait eu lieu dans la rue alors que les relations entre Tomic père et Drouet étaient tendues depuis plusieurs jours.

Le responsable du haut-niveau masculin au sein de la Fédération australienne, Todd Woodbridge, a confirmé qu'il y avait bien eu un incident impliquant John Tomic: "Nous tentons de comprendre s'il a été inculpé de quelque chose", a-t-il indiqué sur une radio australienne.

"Cette affaire rapportée par la presse est très inquiétante. Nous travaillons avec les responsables de l'ATP sur place qui étudient les faits et nous sommes incapables de donner plus de précisions", a ajouté Tennis Australia dans un communiqué.

Tomic, 53e au classement ATP, est à 20 ans le grand espoir du tennis australien, son enfant terrible aussi: il a eu maille à partir en 2012 avec la police australienne pour des excès de vitesse et n'avait pas été retenu en début d'année en Coupe Davis par Pat Rafter qui lui reprochait son manque de professionnalisme.

John Tomic a déjà fait parler de lui par le passé pour ses virulentes explosions de colère, notamment à l'encontre du directeur de l'Open d'Australie 2010, coupable à ses yeux d'avoir programmé un match de son fils à un horaire trop tardif.

En 2012, lors du tournoi de Miami, Bernard Tomic avait demandé à l'arbitre de son match contre l'Espagnol David Ferrer de donner un avertissement à son père assis en tribune, car son comportement le gênait.