Handball : le Monténégro champion d'Europe

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
La Monténégrine Milena Knezevic célèbre un but lors de la victoire du Monténégro contre la Norvège en finale de l'Euro-2012 de handball, le 16 décembre à Belgrade. [Attila Kisbenedek / AFP]
La Monténégrine Milena Knezevic célèbre un but lors de la victoire du Monténégro contre la Norvège en finale de l'Euro-2012 de handball, le 16 décembre à Belgrade. [Attila Kisbenedek / AFP]

Le Monténégro est devenu champion d'Europe dames de handball pour la première fois de son histoire en battant après une bataille épique la Norvège (34-31 après deux prolongations), dimanche à Belgrade.

C'est le premier titre international en handball pour le Monténégro, depuis son indépendance en 2006. Il prend sa revanche de la finale des JO de Londres perdue face aux Norvégiennes (23-26).

Le Monténégro met un terme à la série de quatre sacres consécutifs pour la Norvège dans cette épreuve.

C'est aussi le premier échec pour les Norvégiennes dans une compétition internationale depuis le Mondial-2009 (3e). Elles avaient remporté l'Euro-2010, le Mondial-2011 et les JO-2012.

Ce titre confirme la belle santé du handball monténégrin, également récompensé cette année en Ligue des champions par la victoire de Podgorica.

Le Monténégro est surtout parvenu à rester au sommet malgré le départ à la retraite internationale de sa superstar Bojana Popovic et de Maja Savic après les JO de Londres.

Les deux équipes ont délivré une finale somptueuse, avec un suspense incroyable.

D'ordinaire très fiables au tir, les Norvégiennes ont été en difficulté dans cet exercice, à l'image de la pivot Heidi Loke, désignée meilleure joueuse du monde en 2011.

La gardienne monténégrine Sonja Barjaktarovic a concrétisé avec ses 17 arrêts le bon travail défensif de ses coéquipières, notamment sur le repli.

Le Monténégro a viré en tête à la pause (12-11), grâce notamment à Milena Knezevic, très injustement oubliée de l'équipe-type de la compétition par la Fédération européenne (EHF).

Les deux équipes ne se sont quasiment jamais lâchées, répliquant au coup par coup. Ida Alstad a ainsi égalisé pour la Norvège (24-24) à 7 secondes de la fin du temps réglementaire.

Pendant la première prolongation, les Norvégiennes, un temps dépourvues de solutions en attaque, ont été toutes proches de plier. Mais elles ont montré que leur collection de titres ne les avait pas rendues moins affamées.

Elles sont revenues dans les quatre dernières minutes d'un déficit de trois buts, les Monténégrines ayant sous doute trop tôt pensé tenir la victoire, pour égaliser (28-28).

Mais dans la deuxième prolongation, la volonté de fer des Monténégrines a fini par les porter à un formidable succès.