Une finale Norvège-Monténégro

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Les handballeuses monténégrines exultent après leur qualification pour la finale de l'Euro, obtenue face à la Serbie le 15 décembre 2012 à Belgrade. [Andrej Isakovic / AFP]
Les handballeuses monténégrines exultent après leur qualification pour la finale de l'Euro, obtenue face à la Serbie le 15 décembre 2012 à Belgrade. [Andrej Isakovic / AFP]

La Norvège et le Monténégro ont prouvé sans l'ombre d'un doute qu'elles étaient bien les deux meilleures équipes au monde actuellement, en se hissant en finale de l'Euro-2012 dames de handball, samedi à Belgrade.

Les Norvégiennes ont ridiculisé la Hongrie (30-19) et les Monténégrines ont vaincu à l'usure la Serbie (27-26), pour proposer dimanche (17H00) une revanche de la finale des JO de Londres, remportée par les Scandinaves.

Cette finale est d'une logique implacable, tant ces deux équipes ont dominé la compétition. Elles n'ont concédé chacune qu'une défaite, au tour principal alors qu'elles étaient déjà qualifiées pour les demies: la Norvège face au Danemark (33-35) et le Monténégro face à l'Allemagne (20-27).

La présence de la Norvège à ce stade est tout sauf une surprise. Ce sera la sixième finale européenne d'affilée pour les Scandinaves, qui ont remporté les quatre dernières éditions.

En cas de succès, les Norvégiennes auront figuré sur la plus haute marche du podium des quatre dernières grandes compétitions internationales: Euro-2010 et 2012, JO-2012, Mondial-2011.

Le Monténégro n'a pas un palmarès comparable, puisqu'il a remporté aux Jeux sa première médaille internationale depuis son indépendance en 2006. Mais 2012 a été l'année des Monténégrines avec la victoire de Podgorica en Ligue de champions.

Les données tactiques seront un peu différentes de la finale des JO, l'équipe monténégrine ayant sensiblement évolué depuis. Les anciennes Bojana Popovic et Maja Savic ont pris leur retraite internationale. Mais leur départ a permis aux plus jeunes, notamment Milena Knezevic, de s'émanciper.

La demi-centre, âgée de 22 ans, a été cruciale dans le succès du Monténégro. Avec ses 8 buts, elle a porté son équipe à bout de bras dans les moments chauds, bien aidée par l'arrière droite Katarina Bulatovic (6 buts).

Les Monténégrines ont souffert plus qu'on ne l'attendait pour se défaire de Serbes extrêmement déterminées et vaillantes. Les deux nations, qui ont porté les mêmes couleurs jusqu'en 2006, se sont livré un combat acharné dans une ambiance enflammée.

Un peu plus tôt, la force collective des Norvégiennes, doublée de quelques individualités de talent, avait été de trop pour les Hongroises, bien passives défensivement.

Les Scandinaves se sont irrésistiblement détachées avant la pause (16-11), en haussant le ton en défense, avec quelques arrêts de Katrine Lunde Haraldsen (12 au total). Les Hongroises ont ensuite perdu pied en attaque, permettant à Anja Edin (6 buts) et ses coéquipières d'aligner les buts en contre.