Un nouveau record du monde pour Lochte

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Le nageur américain Ryan Lochte jubile après avoir battu le record du monde du 100 m 4 nages, en demi-finales des Mondiaux en petit bassin, le 15 décembre à Istanbul. [Mira / AFP]
Le nageur américain Ryan Lochte jubile après avoir battu le record du monde du 100 m 4 nages, en demi-finales des Mondiaux en petit bassin, le 15 décembre à Istanbul. [Mira / AFP]

La star américaine Ryan Lochte a fait le show en s'octroyant un nouveau record du monde en demi-finales du 100 m 4 nages, lors des Mondiaux-2012 en petit bassin, samedi à Istanbul, où deux adolescentes championnes olympiques, Ruta Meilutyte et Ye Shiwen, ont confirmé leur statut.

Lochte a nagé très, très vite en demi-finales du 100 m 4 nages où il a abaissé la marque mondiale de 5/100e (50.71), au lendemain de son record du monde sur 200 m 4 nages (1:49.63), qu'il avait battu en finale.

"Dimanche avant la finale du 100 m 4 nages j'aurai la finale sur 200 m dos. Alors je savais que si je voulais battre ce record, il fallait que ce soit ce soir", a expliqué Lochte, soulignant qu'il pouvait encore s'améliorer dimanche.

D'ordinaire peu expressif, le successeur du néo-retraité Michael Phelps s'est laissé aller à un très grand sourire dans l'eau.

Le quintuple champion olympique est le seul nageur à avoir battu des records du monde à Istanbul. Il y a deux ans, il est entré dans l'Histoire en devenant le premier nageur à faire tomber un record du monde individuel depuis la fin des combinaisons en polyuréthanes (1er janvier 2010). C'était lors des Mondiaux en petit bassin, le 16 décembre 2010 sur 400 m 4 nages (3:55.50).

Détenteur historique de 27 médailles mondiales en petit bassin, il en a déjà glané 5 en Turquie, dont 4 en or.

Encore en pleine adolescence, la Lituanienne Ruta Meilutyte (15 ans) et la Chinoise Ye Shiwen (16 ans) ont seulement commencé leur collecte de médailles mondiales.

Quatre mois après leur sacre respectif, mêlé de sensation, d'émotions et de quelques interrogations, les deux jeunes filles ont tenu leur rang sur leur course de prédilection respective.

Meilutyte a enlevé le 100 m brasse (1:03.52) et Ye Shiwen le 200 m 4 nages (2:04.64).

La Lituanienne, qui s'entraîne à Plymouth (Angleterre), a laissé exploser sa joie, tapant du poing dans l'eau et montant sur la ligne d'eau. A la sortie, elle a tiré la langue à la caméra, un rien cabotine.

Première championne lituanienne de l'histoire des Mondiaux en petit bassin, elle a décroché la 3e médaille de ces Championnats après l'or sur 50 m brasse et l'argent sur 100 m 4 nages.

"C'est la première fois que je suis aussi contente de ma course. Même si j'avais été dernière, j'aurais été aussi heureuse que je le suis maintenant", a commenté la brasseuse qui en a terminé avec la compétition.

"J'ai pris vraiment beaucoup de plaisir cette semaine. C'est une expérience incroyable, ce sont mes premiers championnats du monde".

Guère plus âgé, le Russe Vladimir Morozov, 20 ans, ne cesse d'impressionner. Après avoir enlevé le 50 m libre vendredi au nez du champion olympique en titre, le Français Florent Manaudou, il a signé un excellent chrono en demi-finales du 100 m libre samedi (45.79) et s'annonce comme le grand favori pour le titre, dimanche.