Buts incroyables : la drôle de réponse de Rami et Mexès à Deschamps

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Philippe Mexès et Adil Rami le 16 juin dernier lors d'un rassemblement avec l'équipe de France.
Philippe Mexès et Adil Rami le 16 juin dernier lors d'un rassemblement avec l'équipe de France.[FRANCK FIFE / AFP]

Mercredi soir lors des seizièmes de finale retour de la coupe d’Espagne disputés contre Llagostera (club de 3 e division espagnole), Adil Rami, défenseur français du Valence CF, a inscrit un but extraordinaire comme l’avait fait il y a 7 jours son ami Philippe Mexès.

Adil Rami et Philippe Mexès ont deux points communs.

Le premier est que tous les deux ne font plus partie des priorités de Didier Deschamps, et ce alors qu’ils formaient, il y a six mois, une charnière défensive incontournable avec l’équipe de France.

La deuxième particularité qui réunit Rami et Mexès, est qu’en l’espace d'une semaine, ils viennent d’inscrire le plus beau but de leur carrière respective de footballeur professionnel.

Une drôle de manière de montrer à Deschamps que les deux amis restent dans le coup avec leur club même s’ils ne portent plus le maillot des Bleus...

Le 21 novembre, Mexès réalisait un ciseau retourné en dehors de la surface de réparation qui permettait au Milan A.C de s’imposer 3-1 contre Anderlecht et de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Un geste exceptionnel qui n’était pas sans rappeler celui de Zlatan Ibrahimovic avec la Suède face à l’Angleterre.

Dans un tout autre style, Adil Rami a marqué ce mercredi un but incroyable d’une frappe de 55 mètres ne laissant la moindre chance au gardien de Llagostera, José Moragon. « Ca faisait dix minutes qu’il était super avancé », a confié sur son compte Twitter l’ancien Lillois.