Classement des médailles : la Russie, privée de podium, une première

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
La Russie, 4e au classement des médailles aux Jeux de Londres, est privée de podium pour la première fois de son histoire, mais les autorités préfèrent insister sur la hausse du nombre total de médailles du pays qui veut renforcer son statut de grande puissance du sport.[AFP]
La Russie, 4e au classement des médailles aux Jeux de Londres, est privée de podium pour la première fois de son histoire, mais les autorités préfèrent insister sur la hausse du nombre total de médailles du pays qui veut renforcer son statut de grande puissance du sport.[AFP]

La Russie, 4e au classement des médailles aux Jeux de Londres, est privée de podium pour la première fois de son histoire, mais les autorités préfèrent insister sur la hausse du nombre total de médailles du pays qui veut renforcer son statut de grande puissance du sport.

A Londres, les sportifs russes ont remporté 24 médailles d'or, 25 d'argent et 33 de bronze, soit 82 au total, améliorant légèrement leur performance d'il y a quatre ans aux JO d'été à Pékin avec 23 médailles d'or (72 au total).

Mais "c'est la première fois de l'histoire (hormis l'époque tsariste) que la Russie ne figure pas dans les trois premiers pays médaillés d'or", constate lundi le quotidien Sport-Express.

La Grande-Bretagne, 3e, a en effet remporté plus de médailles d'or que la Russie (29 à 24), même si ses athlètes sont moins souvent montés sur le podium (65 à 82).

Fière de son statut de grande puissance du sport du temps de l'Union soviétique, la Russie s'est toujours classée parmi les trois premiers aux JO d'été, même après la chute de l'URSS en 1991 (3e en 2008 à Pékin, 3e en 2004 à Athènes, 2e en 2000 à Sydney, 2e en 1996 à Atlanta).

Le pays, qui se prépare à organiser les JO d'hiver de Sotchi en 2014, visait à nouveau le podium à Londres. Avant le coup d'envoi des JO, certains commentateurs russes estimaient même que le pire scénario pour la Russie serait de se trouver reléguée à une humiliante quatrième place, derrière la Grande-Bretagne -- exactement comme cela est arrivé.

Le président du comité olympique russe, Alexandre Joukov, avait alors promis que les athlètes russes obtiendraient à Londres 25 médailles d'or: "si nous en récoltons 24, nous serons bien sûr déçus, mais pas trop", avait-il dit.

Les appréciations des autorités russes semblent avoir évolué après la clôture des JO de Londres dimanche.

"Je considère que nous avons accompli notre tâche avec succès", s'est félicité lundi le ministre russe des Sports, Vitali Moutko.

"Réformer d'urgence la politique sportive"

"Nous avions prévu de réitérer notre résultat des précédents jeux à Pékin, mais nous l'avons même dépassé", a-t-il ajouté en mettant l'accent sur la "merveilleuse performance" des athlètes russes capables selon lui de faire encore mieux aux prochains JO d'été en 2016 à Rio de Janeiro.

Les athlètes russes ont réalisé une "performance admirable" à Londres, a renchéri Dmitri Peskov, porte-parole du président Vladimir Poutine qui rencontrera cette semaine les sportifs russes des JO.

Pourtant, "cela n'a pas suffi pour passer devant la Grande-Bretagne et occuper la troisième place au tableau des médailles", derrière les Etats-Unis et la Chine, observe le quotidien Kommersant.

"Beaucoup de nos sportifs -- objectivement les meilleurs du monde -- n'ont pas bénéficié d'une préparation correcte dès le début" de la compétition, affirme de son côté le quotidien Sovietski Sport.

"Au tir, en escrime et en haltérophilie, au moins trois médailles d'or ont été ratées dans chacune de ces disciplines, et on est passé à côté d'une autre médaille d'or en pentathlon samedi, ce qui fait déjà dix!", souligne le journal dans une tribune.

Si la Russie veut occuper la première place, "il faut réformer d'urgence la politique sportive" et se concentrer sur les disciplines qui rapportent des médailles, comme l'a fait la Grande-Bretagne, avec 29 médailles d'or au total, estime Sovetski Sport.