José Mourinho dirige-t-il l'équipe du Portugal en cachette ?

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Très proche de son buteur star au Real Madrid, le Portugais José Mourinho (à g) conseillerait son compatriote Cristiano Ronaldo lorsque ce dernier évolue en sélection.[AFP]

Présent en Ukraine pour le premier match du Portugal, son pays, il sera sans doute encore ce soir Lviv pour le match Danemark-Portugal : l’entraîneur du Real Madrid livrerait ses (précieux) conseils aux joueurs qu’il dirige à Madrid présents en sélection, à l’image de Cristiano Ronaldo. Alors, sélectionneur-bis, le José ?

 

On l’a aperçu dans les travées de la Lviv Arena, samedi soir, en Ukraine, à l’occasion du match Portugal-Allemagne. Vibrant au rythme des performances de son équipe nationale, son fils habillé d’un maillot de Cristiano Ronaldo à ses côtés. On l’a ensuite vu le lendemain à Gdansk, en Pologne, pour un choc Espagne-Italie auquel participaient plusieurs de ses joueurs au Real Madrid. Omniprésent depuis le début de cet Euro, José Mourinho ne participe pourtant pas à la grande compétition européenne.

Mais si la présence du coach madrilène paraît logique pour un amoureux du football toujours en quête de nouveaux joueurs pour garnir son équipe, le débat se porte plutôt sur son influence réelle. A la sortie de la défaite face à l’Allemagne, Cristiano Ronaldo avouait ainsi : « J’ai vu José Mourinho, il nous a complimentés, il a dit qu’il avait une grande confiance en nous et nous a souhaité bonne chance. Pour lui, si on joue comme ça, on gagnera. » La phrase aurait pu passer inaperçue. Sauf qu’elle pose une question.

Conseils sur le jeu

Mourinho marche-t-il sur les plates-bandes du sélectionneur portugais Paulo Bento ? Pas totalement. Mais un peu quand même. Selon les informations recueillies, l’ami José s’entretiendrait régulièrement avec Ronaldo, mais également avec Pepe et Fabio Coentrao, deux autres de ses compatriotes qu’il dirige au Real. Après les avoir appelé à plusieurs reprises lors de la préparation, Mourinho aurait joint Ronaldo la veille du match face à l’Allemagne avant de le rencontrer à l’issue de la rencontre. Le but de ces conversations ? Donner à son buteur star des conseils sur le jeu.

« Ils parlent de tout et de rien, mais aussi de la tactique de l’adversaire, de la meilleure façon de jouer sa défense, confirme un proche de la sélection. Cristiano est le capitaine du Portugal et ces conversations l’influencent forcément. Il en parle avec ses coéquipiers pour évoquer ce qu’a expliqué José. Ce dernier sait tout de même rester à sa place mais tout cela ne doit pas être facile à gérer pour le sélectionneur en place. » Ombre envahissante ? Sélectionneur-bis ? Le rôle de celui que tout un pays rêve de voir un jour prendre les rênes de l’équipe nationale reste nimbé de mystère. Son retour à Madrid pour commencer la préparation de la saison prochaine et travailler sur le mercato devrait ainsi revêtir une forme de soulagement pour Paulo Bento. Même si rien n’empêchera José de prendre son téléphone pour composer le numéro de Ronaldo.

Pour tout savoir sur l'Euro 2012, cliquez ici !

Devenez rédac'chef de l'Euro 2012 en créant votre propre journal avec Paper.li