Les footballeurs russes sont-ils fous à lier ?

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
A l'image du milieu de terrain Alan Dzagoev, l''équipe de Russie pour l'Euro 2012 possède dans ses rangs plusieurs joueurs fantasques sur mais surtout en dehors du terrain.[FABRICE COFFRINI / AFP]

Insultes, bagarres, fausses blessures, pitbulls et conseils amoureux : plusieurs joueurs russes arborent un côté fantasque. Tour d’horizon de ces « dingues » et de leurs faits d’armes avant leur match face à la Pologne ce mardi.

Leur demi-finale de l’Euro 2008, perdue face à l’Espagne (0-3) après avoir écarté les Pays-Bas au tour précédent (3-1 a.p.), avait charrié les doutes des observateurs. Quatre ans plus tard, la Russie risque encore de faire parler d’elle à l’Euro. Une nouvelle performance étonnante de ceux qui disputeront leur deuxième match de poule ce mardi (20h45 à Varsovie) face à la Pologne ? On parierait plutôt sur une médiatisation extérieure au pur terrain sportif. Car cette sélection russe a un signe particulier : elle possède en ses rangs certains des plus beaux spécimens de grands barjots présents pour ce grand rendez-vous continental. La litanie des anecdotes fait rire. Jaune, certes, mais rire quand même.

Tête d’affiche de cette réunion de fantasques fêlés ? Roman Shirokov, le milieu défensif du Zénith Saint-Pétersbourg. Quand il ne profite pas d’une conférence de presse pour traiter ses entraîneurs de « bâtards », le garçon fait dans l’ingéniosité : il s’est déjà collé un plâtre sur la jambe pour simuler une blessure et disparaître de la circulation – et du radar de son club – pendant deux mois ! Autre ersatz local du légendaire Joey Barton, Igor Denisov n’est pas en reste. Le compère de Shirokov dans l’entrejeu du Zénith Saint-Pétersbourg est plutôt du genre à exprimer son opposition par les poings. Igor s’est ainsi déjà battu avec des coéquipiers, des entraîneurs adverses, un videur de boîte de nuit et même… un moniteur d’auto-école. Cerise sur le gâteau, Denisov se balade toujours en compagnie de ses deux pitbulls sud-africains, ce qui ne donne clairement pas envie de l’embêter. Et à l’opposé de ce caractère bagarreur, la légende veut que le garçon soit une sorte de génie aux… échecs.

Arshavin conseille un... alcoolique à une célibataire

Mais la folie de certains joueurs russes prend d’autres formes tout aussi bizarres. Le latéral Yuri Zhirkov, qui évolue à l’Anzhi Makhachkala (le richissime club de Samuel Eto’o) après une expérience de deux saisons à Chelsea, avait passé tout le temps libre de ses trois premiers mois de vie londonienne dans une… boutique Dolce & Gabbana proche de son domicile où il trouvait le réconfort de vendeuses et vendeurs parlant russe quand lui ne comprenait encore rien à la langue de Shakespeare. Quant à Andreï Arshavin, l’ancien d’Arsenal aujourd’hui au Zénith Saint-Pétersbourg, il dévoile son côté fantasque et barjot sur son site personnel avec des échanges croustillants et hilarants avec ses fans. Qui racontent l’humour décalé du garçon mieux que n’importe quel portrait.

Une de ses admiratrices lui demande : « Salut, j’ai 25 ans et je ne suis toujours pas mariée. Mes parents sont très en colère. Ils disent que je vais finir en vieille fille, mais je ne veux pas me marier tout de suite. Que dois-je faire ? » La réponse signée Arshavin vaut son pesant d’or : « Je crois que je peux t’aider. Première étape : tu trouves un ‘‘alcoolo’’ vraiment en sale état. Deuxième étape : une fois que tu l’as trouvé, tu le persuades de se marier avec toi. Je pense que contre un peu d’argent, il acceptera volontiers de jouer ton fiancé. Enfin : tu le ramènes à la maison et tu le présentes en disant que voilà, tu as trouvé l’homme de ta vie. Je pense qu’ils réfléchiront à deux fois, ensuite, avant de se mêler de ta vie privée… » Sans manquer de respect à nos Bleus, on s’amuserait tout de même un peu plus en conférence de presse avec des joueurs comme ça…

En savoir plus sur l'Euro 2012 :

Pour voir le diaporama sur les supporters en folie, cliquez ici

Pour découvrir les images les plus insolites de l'Euro, cliquez ici !

Pour savoir comment l'église polonaise tente d'évangéliser les supporters, cliquez ici !

Pour tout savoir sur les joueurs les plus déjantés de cet Euro 2012, cliquez ici !

Pour devenir le rédac'chef de l'Euro 2012 en créant votre propre journal avec Paper.li, cliquez ici !

Pour lire le petit manuel de survie à l'usage des femmes de fans de foot, cliquez ici !