Politique

L'ex-ministre de l'Education UMP Luc Chatel, le 8 juillet 2014 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]

Chatel souhaite que Vallaud-Belkacem "lève des ambiguités" sur la théorie du genre

Luc Chatel (UMP), ex-ministre de l'Education, a jugé mercredi que Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nommée mardi, devait "lever certaines ambiguïtés" notamment sur "la théorie du genre".

Lire la suite
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière le 16 juin 2014 à Paris [Stephane de Sakutin / AFP]

Mailly s'inquète de "la ligne économique, qui va s'accélérer"

Le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly, s'est dit inquiet mercredi, après la nomination d'Emmanuel Macron à Bercy, de la "ligne économique" du gouvernement qui "va s'accélérer".

Lire la suite

Valls remet les ministres dans le sens de la marche

Après la crise, le gouvernement remanié a été dévoilé hier en fin d'après-midi au palais de l'Elysée.

 

Les tractations auront duré toute la journée d’hier puisque ce n’est qu’aux alentours de 18h45, après des heures attente, que le nouveau gouvernement a été annoncé sur le perron de l’Elysée.

Lire la suite

De la fermeté, mais aussi des dangers

C’est un «gouvernement de clarté» que François Hollande a souhaité mettre en place hier.

 

Lire la suite
François Fillon à l'Assemblée nationale le 15 juillet 2014 [Betrand Guay / AFP/Archives]

François Fillon fait sa rentrée politique

L'ancien Premier ministre réunit élus locaux et parlementaires dans la Sarthe. Mais cette rentrée s'effectue dans un contexte difficile.

 

Lire la suite
Le député UMP Pierre Lellouche à l'Assemblée nationale à Paris, le 3 juin 2014 [François Guillot / AFP/Archives]

Nomination du nouveau gouvernement: réactions politiques

Voici de nouvelles réactions politiques à l'annonce mardi soir de la composition du nouveau gouvernement de Manuel Valls:

Lire la suite
Patrick Kanner, nommé le 26 août 2014 ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le 31 mars 2011 à Lille [Philippe Huguen / AFP/Archives]

Qui est Patrick Kanner, le ministre de la Ville

Patrick Kanner, 57 ans, qui succède à Najat Vallaud-Belkacem au ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports est un fervent pourfendeur de la réforme territoriale.

 

Lire la suite
Emmanuel Macron, nommé ministre de l'Economie le 26 août 2014, à l'Elysée en compagnie de François Hollande le 26 mars 2014 [Alain Jocard / AFP/Archives]

Qui est Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie ?

La nomination d'Emmanuel Macron, ancien conseiller économique de François Hollande issu de la finance, au poste de ministre de l'Economie et de l'Industrie est une surprise et marque une rupture idéologique avec son remuant prédécesseur Arnaud Montebourg.

 

Lire la suite

Ce qu'il faut retenir du remaniement

Le gouvernement Valls II, composé de huit hommes et huit femmes comme ministres de plein exercice, est marqué par l'arrivée d'une femme à l'Education, Najat Vallaud-Belkacem et le retour d'un ex-conseiller de Hollande, Emmanuel Marcron, proche du monde de la finance. Nouveaux entrants et promus. Voici ce qu'il faut retenir.

 

Lire la suite

"L’exécutif a joué son va-tout"

Yves-Marie Cann, directeur en charge de l’Opinion - Institut CSA, analyse pour Direct Matin les conséquences probables du remaniement.

 

Ce remaniement était-il vital pour l’exécutif ?

Lire la suite

Les ministres du gouvernement Valls II

Le secrétaire général de l'Elysée, Jean-Pierre Jouyet, a annoncé la composition du nouveau gouvernement de Manuel Valls, au lendemain de sa démission.

 

Sont nommés ministres : 

Laurent Fabius : ministre des Affaires Etrangères et du Développement International

Lire la suite
Najat Vallaud-Belkacem arrive à Ouistreham, le 20 juillet 2014  [Charly Triballeau / AFP]

Vallaud-Belkacem, bonne élève devenue chef des profs

La populaire Najat Vallaud-Belkacem devient à 36 ans, et à une semaine de la rentrée, la première femme ministre de l'Education, où elle devra faire preuve de doigté pour mener plusieurs réformes attendues mais délicates.

 

Lire la suite
Fleur Pellerin, nommée ministre de la Culture le 26 août 2014 à Rome, le 14 juillet 2014 [Tiziana Fabi / AFP/Archives]

Pellerin à la Culture, armée pour négocier le virage numérique

La nouvelle ministre de la Culture Fleur Pellerin, ex-ministre déléguée aux PME et à l'Economie numérique, est bien placée pour aider les acteurs de la culture et des médias à s'adapter au numérique, mais risque d'être vite absorbée par le dossier explosif des intermittents.

Lire la suite
La ministre de la Justice Christiane Taubira arrive à vélo à l'Hôtel Matignon à Paris le 25 août 2014 [Dominique Faget / AFP]

Taubira : la dernière caution à l'aile gauche

Icône d'une gauche assumée réputée proche des frondeurs Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, Christiane Taubira reste au ministère de la Justice où elle continuera d'incarner l'aile gauche au sein du nouveau gouvernement.

Lire la suite
La présidente du Front National (FN)  Marine Le Pen le 2 juin 2014 au Parlement européen à Strasbourg [Frederick Florin / AFP]

La dissolution, un scénario redouté à l'UMP

L'hypothèse d'une dissolution de l'Assemblée nationale est redoutée par l'UMP, contrairement au Front national qui la réclame inlassablement.

 

Lire la suite
Le leader du "Mouvement unitaire progressiste" (MUP) Robert Hue quitte le palais de l'Elysée après une réunion avec le président français, le 15 mai 2014 à Paris [Alain Jocard / AFP/Archives]

Robert Hue ne participera pas au gouvernement

Robert Hue, président du Mouvement Unitaire Progressiste (Mup), pressenti pour devenir ministre, a estimé mardi que la ligne du gouvernement ne lui semblait pas aller "dans le sens d'une inflexion sociale nécessaire".

Lire la suite
Une combinaison d'images du 26 août 2014 de Arnaud Montebourg le 14 février 2014, Aurélie Filippetti le 20 août 2014 et Benoît Hamon le 19 juin 2013 tous à la sortie de l'Elysée, à Paris [Bertrand Guay, Eric Feferberg / AFP/Archives]

Quel avenir pour Montebourg, Hamon et Filippetti ?

Ils avaient manoeuvré il y a cinq mois pour imposer Manuel Valls à Matignon. Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filippetti se retrouvent désormais dans la position d'électrons libres de la majorité, avec la possible tentation de fédérer les opposants à la ligne économique du gouvernement.

 

Lire la suite
Henri Emmanuelli le 23 avril 2012 à Paris [Bertrand Langlois / AFP/Archives]

Emmanuelli (PS) : Montebourg et Hamon "n'ont pas tout à fait mesuré ce qu'ils faisaient"

Le député PS des Landes Henri Emmanuelli s'est dit mardi en désaccord avec la "méthode" employée par Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, qui ont quitté le gouvernement après en avoir critiqué la ligne économique, estimant qu'ils n'avaient "pas mesuré la porté de ce qu'ils faisaient"

Lire la suite
Valérie Pecresse à son arrivée le 10 juin 2014 au siège de l'UMP à Paris  [Fred Dufour / AFP/Archives]

Pécresse (UMP) juge une dissolution "de plus en plus inévitable"

L'ancienne ministre UMP Valérie Pécresse a jugé mardi que François Hollande "se grandirait en revenant de lui-même devant le peuple" pour une dissolution de l'Assemblée qu'elle juge "de plus en plus inévitable", mais s'est dit opposée à toute cohabitation.

 

Lire la suite
Aurélie Filippetti le 23 juillet 2014 à la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée à Paris  [Miguel Medina / AFP/Archives]

Filippetti: la gauche doit "porter une politique économique alternative"

Aurélie Filippetti, qui a décidé de ne pas faire partie du deuxième gouvernement de Manuel Valls, a estimé mardi que la gauche devait "porter une politique économique alternative" à celle menée "partout en Europe" qui "mène à une impasse" selon elle.

 

Lire la suite