Le pari gagné de Borloo

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Jean-Louis Borloo le 16 octobre 2013 à l'Assemblée nationale [Patrick Kovarik / AFP/Archives]

Lancée en grande pompe le 21 octobre 2012 par le président du Parti radical, Jean-Louis Borloo, l’UDI (Union des démocrates et indépendants) fête lundi son premier anniversaire.

 

A cette occasion, la formation organise dans toute la France des évènements, principalement des distributions de tracts, et accueillera lundi soir à la Mutualité de Paris ses nouveaux adhérents (la formation en revendique 50 000 au total).

En mettant sur orbite cette nouvelle force il y a un an, Jean-Louis Borloo avait fait le pari de renouer avec l’héritage de l’UDF (Union pour la démocratie française) de Valéry Giscard d’Estaing afin de rassembler les familles centristes.

Force est de constater que le député du Nord est proche du but. Aujourd’hui, l’UDI compte dans ses rangs près de 70 parlementaires et est en passe de sceller une alliance électorale avec le Modem de François Bayrou.

Les deux hommes devraient signer une charte d’ici à la fin de la semaine, avec toutefois un peu de retard. «Nous n’avons pas d’urgence», confie Jean-Louis Borloo, qui admet néanmoins quelques «difficultés», par exemple à Dijon, où le Modem fait alliance avec le maire PS François Rebsamen.

 

Bayrou : "On peut s'allier sans être soumis"

L'UDI veut négocier "un partenariat" avec NKM