Sapin : inverser la courbe du chômage, un objectif "mobilisateur"

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Michel Sapin le 4 janvier 2013 [Bertrand Guay / AFP/Archives]
Michel Sapin le 4 janvier 2013 [Bertrand Guay / AFP/Archives]

Le ministre du Travail, Michel Sapin, a affirmé lundi que l'objectif du gouvernement d'inverser la courbe du chômage d'ici fin 2013 est un "objectif mobilisateur qui peut parfaitement être atteint", alors que selon un sondage trois Français sur quatre n'y croient pas.

"C'est un objectif mobilisateur et un objectif qui peut parfaitement être atteint dès lors qu'on met en oeuvre des politiques de croissance, de l'emploi, d'innovation, d'investissement", a affirmé sur Canal+ M. Sapin.

Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, seuls 25% des Français croient à cette possibilité.

Le ministre a souligné qu'"on n'est pas à la veille d'une élection" et qu'il ne s'agit pas pour le gouvernement de faire "des promesses" mais de "mettre en oeuvre ce qui a été décidé", en rappelant la mise en place des emplois d'avenir et des contrats de génération.

Au sujet des négociations en cours entre le patronat et les syndicats sur la sécurisation de l'emploi le ministre a dit: "ils négocient, c'est leur responsabilité, je les laisse négocier".

Mais, "là, on arrive à la fin, c'est le moment de la décision, et d'abord de la décision des partenaires sociaux qui, vendredi prochain, devront avoir trouvé un accord", a-t-il prévenu.

"De toute façon nous légifèrerons pour modifier le marché du travail, pour plus de capacité d'adaptation pour les entreprises et plus de sécurité pour les salariés", mais "je préfère une loi qui soit le produit d'une négociation entre les partenaires sociaux", a-t-il souligné.

Les deux séances ultimes de négociations sont prévues jeudi et vendredi.