Allègre : "Hollande n'est pas à la hauteur"

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Claude Allègre participe le 29 avril 2012 à Toulouse à un meeting du candidat Nicolas Sarkozy [Pascal Pavani / AFP/Archives]
Claude Allègre participe le 29 avril 2012 à Toulouse à un meeting du candidat Nicolas Sarkozy [Pascal Pavani / AFP/Archives]

L'ancien ministre socialiste Claude Allègre estime que le président François Hollande "n'est pas à la hauteur", dans une interview à paraître lundi dans Nice-Matin.

"Il n’y a qu’à regarder ce qui se passe. Le gouvernement est très faible", il "n'est pas à même de faire face à la situation", déclare M. Allègre, ajoutant que le chef de l'Etat "n'est pas à la hauteur".

"Il faut qu'il comprenne que gouverner, ce n'est pas une technique de gestion. On a besoin d'inventer, d'innover, et pas seulement d'équilibrer les comptes", poursuit l'ancien ministre, qui appellerait "plus que jamais" à voter Sarkozy, comme il l'a fait en 2012, si l'élection présidentielle avait lieu cette année.

"La ligne Hollande n’est pas claire: comment peut-il se battre pour la croissance avec des alliés comme les Verts qui sont pour la décroissance ? Je ne vois pas non plus comment on peut parler de croissance, d'innovation et de progrès industriel quand on est contre le nucléaire, le gaz de schiste et les OGM", détaille M. Allègre, pour qui François Hollande manque de courage.

"Mais ce n'est pas nouveau, il en a toujours manqué. Il se contente de manoeuvrer, de gérer les contradictions des uns et des autres", assène-t-il, avant de prendre la défense de Gérard Depardieu.

"Comme l’a très bien dit le président Giscard d'Estaing, Jean-Marc Ayrault n’avait pas à le traiter de +minable+. Un gouvernement ne traite pas ses citoyens de minable. Il est là pour les protéger et les défendre (...) Ce qui est minable, c’est cette loi sur la taxation des 75% qui est venue de nulle part dans la bouche du candidat Hollande un soir d’émission de télévision. Moi je connais aujourd’hui des gens qui paient plus d’impôts que ce qu’ils gagnent. Ce n’est pas normal", affirme Claude Allègre.