Valls intéressé par les caméras sur l'uniforme des policiers

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Le ministre de l'Interieur Manuel Valls, le 8 décembre 2012 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]
Le ministre de l'Interieur Manuel Valls, le 8 décembre 2012 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a fait part mercredi de l'intérêt des caméras à la boutonnière de l'uniforme des forces de l'ordre, filmant les interpellations, dont l'expérimentation est en cours.

"Il faut utiliser toutes les expérimentations", a-t-il déclaré en marge d'une visite auprès de petits commerçants au centre d'affaires de La Défense, près de Paris, interrogé sur ce sujet.

"Je souhaite développer une relation plus forte entre les forces de l'ordre et la population", a-t-il ajouté.

"Les caméras embarquées" sur l'uniforme des forces de l'ordre sont "aussi" un moyen de parvenir à ce but, selon lui.

"Il y avait une réticence. Ce sont maintenant les policiers qui nous le demandent", a-t-il poursuivi sur ces caméras qui peuvent être installées à la boutonnière des uniformes et filmer les interventions de la police et de la gendarmerie.

Elles "peuvent aussi protéger les policiers d'un point de vue juridique" et leur "expérimentation" en cours "sera menée et analysée", a promis le ministre.

"Je veux une police efficace, proche des citoyens et respectueuse", elle "sera d'autant plus forte pour agir", a encore dit M. Valls.

Il a annoncé également que le nouveau code de déontologie était discuté (ce) mercredi avec les partenaires sociaux.

Des caméras embarquées sont en expérimentation dans certains départements et seront fournies aux forces de l'ordre dans les zones de sécurité prioritaires (ZSP).

Un nouveau code de déontologie, proscrivant le tutoiement et encadrant les contrôles d'identité, est prêt et a été envoyé récemment aux partenaires sociaux afin d'être discuté, avait-on appris vendredi.