Amiante : Aubry demande un report de sa convocation

Par Direct Matin avec AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Martine Aubry, le 26 août 2012
Martine Aubry sera t-elle mise en examen ? [JEAN-PIERRE MULLER / AFP]

Martine Aubry sera prochainement convoquée par un juge d’instruction parisien pour une possible mise en examen dans le cadre d’une enquête sur les dégâts provoqués par l’amiante.

Selon Le Point, elle aurait demandé un report de sa convocation invoquant un problème d'agenda. 

L’ancienne première secrétaire du PS est convoquée en tant que directrice des relations du travail de 1984 à 1987 au ministère du Travail. Elle se verrait reprocher de ne pas avoir mis en place des mesures d'éradication de l'amiante des lieux de travail alors que les risques étaient connus.

Marie-Odile Bertella-Geffroy, la juge d’instruction s’intéresse à l’action des pouvoirs publics face à l’amiante dans les années 1970-1980. Martine Aubry pourrait être poursuivie pour "homicide involontaire" et "blessures involontaires".

Déjà entendue à plusieurs reprises dans le cadre de cette enquête, elle avait alors rappelé que les décrets de réglementation de l'usage de l'amiante, datant de 1977 et 1987, avaient été jugés suffisants pour limiter les risques d'autant plus qu'aucun avis inverse n'avait alors été émis par le ministère de la Santé, la CNAM ou les chercheurs.

 

Aubry apportera son concours

L'entourage de Martine Aubry a immédiatement fait savoir qu'elle apporterait "tout son concours à l'enquête judiciaire". Mme Aubry "souhaite que la justice comprenne ce qui s'est passé pour les victimes et leurs familles, et pour éviter qu'une telle tragédie ne se reproduise à l'avenir", a ajouté son entourage.

Le caractère cancérogène de l'amiante est connu depuis les années 1950, mais le premier décret réglementant son usage ne date que de 1977 et son interdiction de 1997. En 2005, un rapport sénatorial avait accablé l'Etat pour sa "gestion défaillante" de l'amiante.

 

Lire aussi sur DirectMatin.fr

Quinze ans après son interdiction, l'amiante tue toujours

Amiante : le Sénat veut faire payer les entreprises

Vidéo : 

Interview du juge Bertella-Geffroy en juillet 2012 sur France 3