Carla Bruni-Sarkozy préside la vente des Hospices de Beaune

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Carla Bruni-Sarkozy le 12 janvier 2012 [Eric Feferberg / AFP/Archives]
Carla Bruni-Sarkozy le 12 janvier 2012 [Eric Feferberg / AFP/Archives]

La chanteuse Carla Bruni-Sarkozy, épouse de l'ex-président français, présidera dimanche la 152e vente de vin des célèbres Hospices de Beaune, en Bourgogne (centre-est de la France) pour la mise aux enchères de la "pièce du président".

Dans son rôle de commissaire-priseur, Carla Bruni devra donner de la voix pour vendre au plus offrant ce tonneau de 350 litres de Corton grand cru Charlotte Dumay.

Le produit de la vente sera reversé au profit d'organisations humanitaires, dont la propre fondation de l'ex-Première dame pour favoriser l'accès à la culture pour les personnes défavorisées.

Mme Bruni-Sarkozy sera secondée par l'acteur Gérard Depardieu, qui avait pris la parole lors d'un meeting électoral de son mari. L'ex-entraîneur légendaire l'AJ Auxerre, Guy Roux, sera aussi de la partie.

L'an dernier, la vente des Hospices de Beaune avait généré au total plus de 5,4 millions d'euros au profit de l'institution hospitalière fondée en 1443.

La cuvée la plus chère (56.710 euros) avait été un Bâtard-Montrachet Dames de Flandres. Offerte chaque année par les Hospices de Beaune, la cuvée de charité ou "pièce du président" avait quant à elle atteint 100.000 euros.

Cette année, les vignes des Hospices ayant été frappées par la grêle et les maladies comme le reste du vignoble bourguignon, la production est en baisse de 33%.

En conséquence, 250 pièces de vin de moins qu'en 2011 seront mises aux enchères par Christie's: 512 pièces (fûts de 228 litres), contre 761 l'an passé. Deux cuvées sur 46 seront même absentes du catalogue, faute de rendement.

Rareté oblige, les prix pourraient atteindre des sommets, d'autant que les professionnels s'accordent pour dire que le millésime 2012 est prometteur.

Parmi les acheteurs, comme les années passées, figurent de nombreux Asiatiques, séduits par le prestige du vin bourguignon.