Le New York Times critique une star de la cuisine qui réplique

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Guy Fieri, célébrité des shows télévisés culinaires américains, le 7 mai 2011 à Louisville [Harry How / Getty Images/AFP/Archives]
Guy Fieri, célébrité des shows télévisés culinaires américains, le 7 mai 2011 à Louisville [Harry How / Getty Images/AFP/Archives]

Guy Fieri, une célébrité des shows télévisés culinaires américains, s'est vivement défendu jeudi, après une revue au vitriol de son dernier restaurant parue dans le New York Times et qui depuis 48 heures enflamme l'internet.

L'article sur le "Guy's American Kitchen & Bar", ouvert il y a deux mois à Times Square, est un petit modèle du genre, succession de 50 questions impitoyables et sarcastiques, mettant en pièces le restaurant de 500 places.

"Guy Fieri, avez-vous mangé dans votre nouveau restaurant de Times Square?" commence l'article. "Avez-vous essayé cette boisson bleue qui luit comme des déchets nucléaires? La margarita à la pastèque ? Avez-vous une idée de pourquoi elle a le goût de fluide de radiateur et de formol?"

Rien n'échappe à la plume de Pete Wells, connu pour avoir parfois la dent dure: ni le menu où l'on se noie dans les noms et adjectifs incompréhensibles et prétentieux, ni le service, ni les plats principaux, ni même les accompagnements ou les sauces qui "sabotent" ce qui peut l'être encore. "Insipide", "goût de cafétéria d'école", "frites grasses et froides", rien ne trouve grâce à ses yeux, pas même les nachos "détestables" alors que c'est "l'un des plats les plus difficiles à rater".

Guy Fieri, personnalité télévisée tatouée et décolorée de 44 ans qui possède cinq restaurants en Californie et se veut le chantre de la cuisine populaire américaine, a dénoncé jeudi sur NBC une critique "ridicule" et "excessive".

Il a voulu y voir un "agenda" de l'auteur "pour se faire un nom" en attaquant un "chef célèbre qui n'est pas un New-Yorkais et a un grand concept". Le "Guy's American Kitchen & Bar" est son premier restaurant à New York.

La toile s'est en tout cas régalée de cette passe d'armes, certains soulignant au passage que Fieri n'a pas de formation initiale de chef.

Pete Wells a instantanément reçu une proposition de mariage, et les fans de Fieri sont à l'inverse montés au créneau pour le défendre, promettant sur sa page Facebook d'envoyer "en enfer" le critique du New York Times, et dénonçant des New-Yorkais "jaloux d'un Guy de la côte ouest".