PPDA condamné à payer 410.000 euros à TF1

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Capture d'écran.[AFP]

La cour d'appel de Versailles a confirmé la condamnation de Patrick Poivre d'Arvor à verser 400.000 euros de dommages et intérêts à TF1 pour ne pas avoir respecté une clause de "non-critique", a indiqué jeudi la chaîne.

"La cour d'appel a confirmé sa condamnation à verser 400.000 euros, plus 10.000 euros pour les frais engagés en cause d'appel", a annoncé la chaîne à l'AFP, confirmant une information donnée par le journal "Le Point".

L'ex-présentateur vedette du journal de 20H00 de TF1 avait été condamné en novembre 2011 par le conseil des prud'hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) à verser 400.000 euros de dommages et intérêts à TF1 pour ne pas avoir respecté une "clause d'interdiction de critique et de dénigrement" de son ancien employeur, lors de son départ en 2008 de la présentation du JT.

Patrick Poivre d'Arvor avait alors décidé de faire appel de cette décision, soulignant que "au-delà des montants extravagants, c'est de liberté d'expression qu'il s'agit".

Au moment de son éviction du JT, PPDA s'en était pris à la direction de TF1 à plusieurs reprises dans ses propos, estimant notamment qu'"après toutes ces années" de présentation du JT depuis 1987, il méritait "un peu plus d'élégance", ou laissant entendre que son départ pourrait être le prélude à une remise en cause de "l'indépendance" de la chaîne.

En mai 2009, Patrick Poivre d'Arvor avait déjà été condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir diffamé le PDG de TF1 Nonce Paolini, au cours d'un entretien paru en octobre 2008 dans le magazine "Bretons". Dans cette interview, PPDA avait déclaré qu'à son arrivée à TF1, Nonce Paolini avait "installé un système de pointage à badges".

Il avait alors été condamné à une amende de 500 euros avec sursis, et à verser un euro de dommages et intérêts à Nonce Paolini.