Pendant les J.O. Elisabeth II loue ses palais pour renflouer ses caisses

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
La reine Elizabeth devant le château de Windsor le 10 juillet 2012[AFP]

La reine, dont les revenus ont été amputés pour cause d'austérité, profite des jeux Olympiques pour tenter de renflouer ses caisses en louant, fait rarissime, des résidences royales pour des réceptions mondaines et le parc du château de Windsor pour des campeurs.

Le Comité olympique russe va ainsi élire domicile sur le domaine du palais de Kensington, la résidence londonienne du prince William et de son épouse Kate, pour en faire la vitrine de la culture russe.

En accord avec le trésorier de la reine, Sir Alan Reid, l'aire d'atterrissage pour hélicoptères et le terrain de jeu qui jouxtent le palais abriteront des stands de cuisine russe, un podium pour animations ou encore des aires de pique-nique ouverts à tous. Le soir, ils seront réservés à des réceptions privées pouvant accueillir 1.000 invités.

La location de Perks Field permet d'"augmenter les revenus" de la famille royale "à une période où son budget a été réduit", explique à l'AFP un porte-parole du palais de Buckingham.

Une référence à la baisse substantielle ces dernières années des fonds publics accordés à la famille royale pour ses déplacements officiels et engagements.

Buckingham Palace refuse de dévoiler le montant de la location de Perks Field, mais les Russes auraient versé une caution de 250.000 livres (316.000 euros), selon le Daily Telegraph.

Ils se sont aussi engagés à "respecter cet endroit historique et unique": "Les installations temporaires et leurs utilisations seront d'une qualité qui prendra complètement en compte le caractère spécial du lieu", selon le permis déposé auprès de la mairie de Chelsea et Kensington consulté par l'AFP.

Autre option pour les porte-monnaie bien remplis: louer les "appartements d'Etat" du palais Saint-James à Londres, pour des réceptions d'entreprises. Une première depuis la construction de cette demeure de style Tudor il y a cinq siècles, selon Buckingham.

Mais seules des entreprises qui ont "des liens avérés avec la famille royale" pourront réserver les salons, précise le palais sans plus de détails.

Selon le Daily Mail, le prix de la location pourrait atteindre 30.000 livres (37.000 euros) pour la journée.

Pour les amateurs de sport, le palais Saint-James est idéalement situé: à quelques minutes à pied de la plage de beach volley, et à deux pas de la ligne d'arrivée du marathon, sur le Mall, l'avenue qui remonte à Buckingham.

Caravane Palace

Autre lieu, autre budget: Windsor Great Park, ancien parc de chasse privé de la famille royale qui jouxte le château médiéval de Windsor, résidence de la reine, va se transformer en terrain de camping.

Compter 40 livres (50 euros) la nuit pour planter une tente, garer sa caravane ou son camping car dans le parc royal.

"Ce n'est pas tous les jours qu'on peut camper à Windsor Great Park", s'enthousiasme Jon Dale du Club britannique de camping, chargé de gérer le site. "L'emplacement est pittoresque. Plein de gens disent que c'est comme camper dans le jardin de la reine !"

Adjacent à Long Walk, l'allée rectiligne de 4 km qui mène de l'imposante statue de George III au château, le camping est situé à 45 minutes du centre de Londres, mais à seulement quelques kilomètres des épreuves d'aviron et de canoë-kayak.

Près de 300 emplacements de camping sont prévus, ainsi que des toilettes et douches portables.

A l'initivative du projet, le Crown Estate, qui gère les propriétés de la couronne. "Ils nous ont approchés pour voir si l'idée était viable", explique Jon Dale à l'AFP, refusant toutefois de dévoiler les termes financiers de l'accord. Le Crown Estate parle lui d'une location pour "trois fois rien".

"On pourrait avoir la visite d'un membre de la famille royale, mais je ne peux pas trop en dire", lâche Jon Dale, rappelant que le prince Philip, 91 ans, époux de la reine, parraine le Club de camping.

"Ce serait bien évidemment si nous avions du beau temps", ajoute-t-il, alors que le pays connaît des records absolus de pluviosité.