Les Guetta ouvrent une discothèque dans un aéroport

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Guetta Ibiza
Les Guetta ouvrent une boite dans l'aéroport d'Ibiza.[Nicolas Cailleaud / Direct Matin]

Cathy et David Guetta, couple star des folles soirées clubbing, ont inauguré hier à Ibiza en Espagne, le premier lounge club à l'intérieur d'un aéroport. Un lieu unique ouvert à tous les voyageurs, pour que l'esprit festif qui anime l'île les accompagne dans leur voyage.

À Ibiza, difficile de rater les Guetta. Cet été encore, ils restent les rois des nuits de la capitale mondiale du clubbing. Que se soit dans les boîtes de nuits de renommée internationale que sont l'Ushuaïa ou le Pacha, dans les boutiques ou encore sur les gigantesques panneaux publicitaires qui peuplent l'île, le couple est omniprésent... même dans l'aéroport. C'est dans ce dernier, que Cathy et David ont inauguré hier le premier lounge club du monde dans un tel lieu. Un bar de 250 m2 ouvert à tous et imaginé dans un seul but : prolonger la fête jusqu'au départ.

Le concept Fuck me I'm famous se décline en bar tendance

Entièrement conçu autour du concept "Fuck me I'm famous" -emblème des soirées DJ animées par les Guetta sur toute la planète-, ce bar d'un nouveau genre sera ouvert dès aujourd'hui aux voyageurs sur le départ et fonctionnera 24h/24. "C'est un lieu dont la décoration évolue au fil des heures de la journée et qui compose avec divers styles musicaux pour prolonger l'expérience festive de l'île", s'enthousiasme Cathy Guetta qui a imaginé le lounge avec la société Areas, gérante de divers espaces commerciaux de l'aéroport.

Quatre ambiances évolutives sont ainsi déclinées pendant 24h depuis l'aube jusqu'au bout de la nuit, autour des couleurs rouge, blanc et noir qui habillent le lieu peuplé d'hôtesses, d'un mobilier moderne en forme d'étoiles et de lèvres souriantes, d'un vaste bar au comptoir épuré d'environ dix mètres, d'une petite boutique et -le plus amusant- d'un dancefloor. Ce dernier est animé par un DJ, notamment Chris, le frère de Cathy, de 21h30 à 2h.

L'ambiance "électro-cosy" parviendrait même à faire rapidement oublier aux voyageurs qu'ils se trouvent bien dans un aéroport. Heureusement, la vue panoramique sur l'incessant ballet aérien de l'aéroport et un discret écran d'affichage rappelant les horaires des avions en partance de l’île, ancre le bar dans ce lieu.

Un lieu ouvert à tous les voyageurs

Surtout, le bar se veut ouvert à tous les voyageurs, y compris aux familles avec enfants. Pour Cathy, également mère de deux bambins de 4 et 8 ans, cette accessibilité était une condition du projet. "C'est plus amusant de patienter en attendant l'avion dans un tel bar où l'on peut facilement surveiller ses enfants, plutôt que d'être assis en rang d’oignon dans un vaste hall impersonnel".

Manière aussi pour Cathy de rappeler sa proximité avec le public. Car la reine des nuits estivales d'Ibiza a longtemps incarné le rôle de la grande prêtresse du clubbing parisien :"le succès dont David et moi jouissons ne nous fait pas oublier d'où l'on vient et les années de galère traversées pour monter nos projets, c'est donc un peu de luxe qu'on offre à tous". Si l'accès est gratuit, les tarifs pratiqués restent d'ailleurs relativement corrects, proposant l'expresso à 3 €, un verre de rosé à 6 €, le cocktail alcoolisé à 12, même si les plus flambeurs peuvent opter pour une bouteille de champagne à 400 € tout de même.

Pour Areas, ce concept inédit pourrait générer 600 000 € de chiffre d'affaire par an. "Contrairement aux autres espaces que l'on découvre souvent par hasard dans un aéroport, ce seront les voyageurs qui chercheront le lounge club pour s'y installer", estime Mathieu Herrero, directeur marketing d'Areas.  La société mise sur le transite des 2,5 millions de touristes qui séjournent chaque année dans cette île ibérique de 140 000 habitants.