Une des premières images du Christ dans un tombeau égyptien ?

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
S'agit-il d'une des plus anciennes représentations du Christ au monde ? [Université de Barcelone]

Lors d’une fouille en Egypte, des archéologues espagnols ont découvert ce qui pourrait être l’une des premières représentations de Jésus", peinte sur le mur d’une structure souterraine dans un tombeau égyptien.

 

C’est une découverte peut-être majeure qui vient d’être faite en Egypte. Une équipe d’archéologues catalane y menait des fouilles à Oxyrhynque, ville située au centre du pays.

Sur place, les spécialistes ont découvert « une image ressemblant à Jésus », peinte sur les murs d’une structure souterraine datant du VIe siècle, rapporte le Daily Mail.

Les murs sont recouverts d'autres peintures coptes représentant les premiers chrétiens.

 

Une découverte « exceptionnelle »

Josep Padró, professeur émérite à l'université de Barcelone, a qualifié cette découverte "d’exceptionnelle" dans les colonnes du journal espagnol La Vanguardia.

Plus de 45 tonnes de pierre ont été déplacées pour parvenir au « trésor caché. » Cette opération a été réalisée sous la houlette d’un architecte et d’un ingénieur.

 

Un homme aux cheveux bouclés

A côté des motifs et des inscriptions, on a pu observer « une figure représentant un homme aux cheveux bouclés, vêtu d’une tunique courte, la main levée comme pour donner une bénédiction », a déclaré Josep Padró.

« Nous pourrions être face à l’une des premières images de Jésus-Christ », a-t-il ajouté. Pour le moment, la trouvaille est en cours d'identification. Aucune confirmation n'a encore été faite.

 

L’implication personnelle du ministre 

Cette découverte a connu un tel retentissement que le ministre des Antiquités, Mohammed Ibrahim, s’est personnellement impliqué.

L’expédition archéologique se poursuit dans la région. D’autres structures liées au tombeau souterrain sont en cours d'exploration. « Nous ne savons pas ce que nous allons trouver », a déclaré l’égyptologue, en guise de conclusion. Peut-être de quoi éclairer le mystère de ce Christ potentiel.