Mousson en Inde : 120 morts, des milliers de personnes bloquées

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Des véhicules enlisés à cause de inondations le 18 kuin 2013 à Chamoli dans l'état d'Uttarakhand dans le nord de l'Inde [INDIAN ARMY / INDIAN ARMY/AFP Photo]
Des véhicules enlisés à cause de inondations le 18 kuin 2013 à Chamoli dans l'état d'Uttarakhand dans le nord de l'Inde [INDIAN ARMY / INDIAN ARMY/AFP Photo]

Des hélicoptères militaires ont lancé des colis de nourriture à des milliers de personnes coincées par les inondations dans le nord de l'Inde, où au moins 120 personnes ont péri depuis la fin de la semaine dernière, ont indiqué les autorités, prises au dépourvu par une mousson précoce.

Depuis l'arrivée de la mousson sur le nord du pays, avec deux semaines d'avance sur la date habituelle, les Etats d'Uttarakhand et de l'Himachal Pradesh ont reçu un volume de précipitations trois fois supérieur à la normale en cette période de l'année.

"Au moins 110 personnes sont mortes. Le gouvernement de l'Etat et l'armée tentent de secourir des milliers de touristes qui sont coincés près des endroits inondés et des lieux saints hindous", a déclaré Jaspal Arya, ministre des Secours en Uttarakhand.

Les autorités ont annulé les pèlerinages, nombreux dans l'Uttarakhand, baptisé "l'Etat des dieux" en raison de la multitude des temples et des lieux de pèlerinage.

Des pans entiers du temple de Kedarnath ont été recouverts de boue mardi et quelque 10.000 pèlerins sont coincés à proximité, a ajouté le ministre auprès de l'AFP.

Des habitants bloqués par les inondations sur une route à Chamoli le 18 juin 2013 dans l'état d'Uttarakhand [ / Armée indienne/AFP]
Photo
ci-dessus
Des habitants bloqués par les inondations sur une route à Chamoli le 18 juin 2013 dans l'état d'Uttarakhand
 

Les pluies violentes de la mousson ont démarré samedi dans cette région du nord et une quarantaine de camps d'assistance ont été depuis montés pour accueillir touristes, pèlerins et habitants. Selon le secrétaire en chef de l'Etat, Subash Kumar, 21 ponts se sont effondrés, isolant plusieurs villages.

Dans l'Himachal Pradesh, l'Etat voisin, des inondations ont détruit plus de 500 maisons et au moins dix personnes sont mortes dans des glissements de terrain.

L'arrivée de la mousson avec deux semaines d'avance sur la date habituelle a pris par surprise les autorités du pays et souligné une nouvelle fois les lacunes des programmes de prévention et de secours.