Les protagonistes de l'affaire Petraeus

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Le général David Petraeus à la Bourse de New York, le 18 septembre 2012.
Le général David Petraeus à la Bourse de New York, le 18 septembre 2012.[Spencer Platt / Getty Images/AFP/Archives]

Un nouveau nom a fait son apparition mardi matin dans l'"affaire Petraeus" : celui du général John Allen. Les personnages de ce qui devient un scandale d'État outre-Atlantique se multiplient. Voici ce qu'il faut savoir d'eux à ce stade de l'enquête.

 

> David Petraeus. Cet officier supérieur a collectionné les postes les plus prestigieux de l’armée US.  Il devient successivement, commandant général des troupes américaines en Irak (janvier 2007),  chef du commandement central des Etats-Unis à Tampa (octobre 2008), commandant en chef en Afghanistan (30 juin 2010), puis enfin directeur de la CIA (6 septembre 2011) en lieu et place de Leon Panetta promu secrétaire à la Défense. Au printemps 2006, David Petraeus, alors lieutenant-général dans l’armée américaine, est invité à témoigner sur son passé en Irak lors d’une conférence  donnée à l’université d’Harvard. C’est là qu’il fait la connaissance de Paula Broadwell, jeune étudiante présente dans l’auditorium.

 

David Petraeus et Paula Broadwell [ / ISAF/AFP]

> Paula Broadwell. L’étudiante d’Harvard ressort différente de  sa rencontre avec le charismatique David Petraeus : séduite par le personnage, elle décide alors de ne plus le lâcher  et entame même en 2008 une étude de cas sur la commandement de Petraeus. Ce dernier l’invite alors à assister à une course à pied aux côtés de son équipe. En 2010, Broadwell décide de se lancer dans une biographie autorisée de David Petraeus. L’occasion pour elle de passer un an en Afghanistan et de nouer avec lui une relation de confiance. Le colonel à la retraite Steve Boylan rapporte que Petraeus a débuté sa relation extra-conjugale avec Broadwell en novembre 2011. Cette relation est aujourd’hui terminée.

 

Jill Kelley. [TIM BOYLES / AFP]

> Jill Kelley. La « deuxième femme » de l’affaire Petraeus est une amie personnelle de David Petraeus et de sa famille. Âgée aujourd’hui de 37 ans, l'élégante Jill Kelley habite à Charlotte (Caroline du Nord) et est mariée à un radiologue. Elle a officié en tant qu’agent de liaison sociale sur une base aérienne de Floride. En mai 2012, elle reçoit dans sa boîte mail des messages de menace du type « Je sais ce que tu as fait » ou  « Eloigne-toi de mon mec ». Harcelée,  elle fait l'objet d'une protection du FBI. Ces mails auraient été envoyés par Paula Broadwell, maitresse de Petraeus, qui voit en elle une potentielle rivale. Enfin le journal Tampa Bay explique que le couple "Kelley" a connu un certain nombre de problèmes financiers. Plusieurs plaintes ont été déposées contre eux et une de leurs propriétés a été saisie.

 

John Allen [Thierry Charlier / AFP/Archives]

> John Allen. C'est l'actuel commandant des forces armées de l’OTAN en Afghanistan, qui a succédé à David Petraeus. Les enquêteurs le soupçonnent d’avoir envoyé des courriels « inappropriés » à Jill Kelley. Selon un responsable du Pentagone, Allen et Kelley se seraient échangés entre 20.000 et 30.000 mails entre 2010 et 2012 dans lesquels parfois ils "flirtaient" virtuellement. « Le général dément être impliqué dans quelque méfait que ce soit », indique le responsable du ministère de la Défense. Il n’empêche que Leon Panetta et Barack Obama ont décidé de suspendre sa nomination au poste de commandant suprême des forces de l’OTAN en Europe prévue début 2013.

 

Holly Petraeus (Mandel Ngan / AFP/Archives)

> Holly Petraeus. L'épouse de David Petraeus. Hollister Knowlton de son nom de jeune fille, était  étudiante au Dickinson College de Carlisle lorsqu’elle a rencontré David Petraeus  élève officier à l’US Military Academy de West Point dont le superintendant n’était autre que le General William Knowlton, le père d’Hollister. Ensemble, Holly et David ont eu deux enfants. 

> Natalie Khawam. Il s'agit de la soeur jumelle de Jill Kelley. Elle n'est pas liée à l'affaire Petraeus mais le New York Post a révélé que le général Allen et le général Petraeus ont soutenu dans deux lettres sa demande de récupérer la garde de son fils qu'elle avait perdue en 2011 après avoir pretexté de fausses violences conjugales.