Après la mort de Gérald Babin, l'émission Koh-Lanta suspendue

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Une plage au Cambodge
Une plage au Cambodge [Rob Elliott / AFP/Archives]

Un candidat âgé de 25 ans du jeu télévisé d'aventures Koh-Lanta est décédé vendredi des suites d'une crise cardiaque au Cambodge pendant la première journée de tournage de cette émission phare de télé-réalité de TF1, diffusée depuis 2001 et dont la saison 2013 a été suspendue.

"Gérald Babin, 25 ans, participant de la 16ème saison de Koh-Lanta, est décédé ce jour d'un arrêt cardiaque lors de la première journée de tournage au Cambodge", ont annoncé vendredi dans un communiqué commun TF1 et Adventure line productions (ALP).

"Il a été aussitôt décidé d'arrêter le tournage et de rapatrier dès que possible toutes les équipes à Paris", ajoutent les deux sociétés.

Ce drame est une première en France pour ce genre de format télévisuel. Mélange de télé-réalité et d'aventures, Koh-Lanta allie stratégie, survie et épreuves sportives dans des cadres paradisiaques qui alternent entre eaux turquoises, sable blanc et jungle.

Les conditions précaires de "survie" dans lesquelles évoluent les candidats font partie du concept et du succès de l'émission : faim, manque d'hygiène...

 

Une visite médicale

Gérald Babin avait, comme tous les autres candidats, bénéficié d'une visite médicale lors du processus de sélection des candidats, selon TF1.

Selon les explications de la société de production, le jeune homme a été pris de crampes lors du premier jeu qui suit l'arrivée des participants sur le site. Il a été pris en charge par le médecin urgentiste de l'émission qui lui a prodigué les premiers soins, avant de décider de l'évacuer.

Le jeune homme a ensuite été victime d'une série d'arrêts cardiaques durant son transfert vers l'hôpital.

"C'est quelques minutes après son arrivée à l'hôpital que le décès de Gérald, 25 ans, a été constaté", ajoute ALP, précisant qu'une "cellule psychologique a été mise en place pour accompagner les proches, les participants et les équipes de production".

 

Un concept décliné dans le monde entier

Le concept, déclinaison de l'émission britannique "Survivor", a déjà été adapté dans de nombreux pays.

Selon LeFigaro.fr, le format "Survivor" a déjà connu deux tragédies dans ses déclinaisons étrangères depuis son lancement en 1997 en Suède sous le titre d'"Expedition Robinson".

"En mai 2009, dans la version bulgare, Noncho Vodenicharov, 53 ans, était mort d'une crise cardiaque aux Philippines. Puis en août 2009, c'est la production pakistanaise qui avait assisté à la noyade d'un concurrent, Saad Khan, 32 ans, en Thaïlande", affirme le quotidien sur son site internet.

Koh Lanta est l'un des plus gros succès d'audience de TF1 : la dernière saison, diffusée du 2 novembre 2012 au 1er février 2013, a réalisé 29,9 % de part d'audience en réunissant 7,4 millions de téléspectateurs de moyenne, selon les chiffres de Médiamétrie.

 

Une annulation de la saison évoquée

La première chaîne n'a pas souhaité indiquer pour l'heure si le tournage était momentanément suspendu ou définitivement arrêté. En interne, on confirmait néanmoins que la question d'une annulation de la saison était posée.

Selon Eric Donfu, sociologue, le décès du jeune, à un stade très précoce de l'émission, ne devrait toutefois pas changer l'image de la téléréalité.

"Je pense que ce drame va peut-être remettre en question la prochaine saison de Koh Lanta et peut être atteindre à la marge l'image de l'émission, mais qu'elle n'affectera pas l'image de la téléréalité", a-t-il déclaré à l'AFP.

"On peut même se demander si le décès d'un participant, par une crise cardiaque, ne rajoutera pas un peu de pathos dans le jeu. Car les reprises presse seront nombreuses et feront la promotion du jeu tout en insistant sur les circonstances et le caractère dramatique de ce décès. Je pense que Koh Lanta réalisera une très bonne audience lors de ses prochains épisodes", a estimé M. Donfu.