Olivier Poivre d'Arvor : "Inventer une nouvelle radio"

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Olivier Poivre d'Arvor. [MIGUEL MEDINA / AFP]

A l’aube de son cinquantième anniversaire qu’elle fêtera l’an prochain, France Culture ouvre une nouvelle page de son histoire. La radio de service public vient de lancer France Culture Plus, un web média destiné aux étudiants. Le directeur de la station, Olivier Poivre d’Arvor, directeur de la radio, se félicite de l’accueil réservé à cette plateforme inédite et croit en un avenir sur la Toile. 

 

Pourquoi s’adresser spécifiquement aux étudiants ?

Ils représentent tout de même 2,5 millions de personnes en France. Nous souhaitions inventer une nouvelle radio plus en phase avec son époque et son mode de consommation. En matière d’information, les jeunes ont une approche plus interactive. Ils sont moins attachés au poste de radio. Mais la parole des étudiants est tout aussi importante que celle d’un politique ou d’un chef d’entreprise. 

 

Que peuvent-ils trouver sur ce web campus?

La plateforme regroupe les contenus provenant des grandes écoles et des universités comme les cours, les conférences et les colloques. Elle propose également des podcasts d’émissions de France Culture portant aussi bien sur l’histoire, la philosophie, les sciences humaines ou l’histoire. Nous mettons enfin en réseau les 24 radios de campus. C’est un concentré de savoirs pour une sorte de bibliothèque d’Alexandrie numérique.

 

Parmi ces offres, il y a «France Culture Factory».

Nous produisons des contenus originaux par et avec les étudiants. Audition est par exemple un programme qui propose la lecture de textes par des élèves de grandes écoles de théâtre. Ils font des auditions radiophoniques. En 2013, nous prévoyons notamment une émission avec les universités de banlieue ou un journal tourné vers l’Europe réalisé par des étudiants en école de journalisme.

 

Parlez-nous de France Culture Monde ?

Ce sera le troisième web media. Nous espérons un lancement fin 2013-début 2014. France Culture Monde sera destiné au monde francophone. C’est un espace qui est en train de se construire. Nous sommes beaucoup écoutés à l’étranger. Il y a des gens brillants au-delà de nos frontières qui pourraient participer à l’élaboration de ce nouveau support.

 

France Culture qui fêtera ses cinquante ans en 2013 enregistre de très bons scores.

En effet, nous avons gagné 25% d’auditeurs en deux ans. Je me félicite de ces chiffres qui témoignent d’un intérêt certain pour notre radio. Je souhaite conquérir de nouveaux auditeurs. La radio doit se renouveler pour éviter qu’elle ne meure.