Avec Kindia 2015, Canal+ se lance dans la "série humanitaire"

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Faute d'un réseau performant, 70% des habitants de Kindia se fournissent en eau dans les sources de la ville
Faute d'un réseau performant, 70% des habitants de Kindia se fournissent en eau dans les sources de la ville[© william dupuy]

Canal+ propose une aventure inédite en télévision, en s’engageant, au-delà des écrans, dans une action de long terme en Guinée, l’un des pays les plus pauvres au monde.

La chaîne cryptée présentera le  mardi 20 novembre à 20h55 le premier volet de sa série documentaire Kindia 2015. Une ambitieuse initiative qui prévoit de soutenir financièrement des ONG et des associations et de permettre aux abonnés de suivre étape par étape, année après année, la réalisation des actions engagées.

Kindia est en proie à de grandes difficultés : la ville est jonchée d’ordures, la scolarité des enfants est quasi inexistante, l’eau n’y est pas potable et vectrice de maladies.

Il est plus qu'urgent d'y améliorer l’accès à l’eau, de développer l’éducation en particulier des filles (seulement 7% d'entre elles sont scolarisées), de promouvoir une agriculture durable, d'équiper des centres de santé maternelle et infantile...

Des programmes dans ces domaines sont déjà menés sur place depuis plusieurs années par Unicef et Plan (éducation), Opals (centres de santé, prévention du VIH), Guinée 44 (traitement des déchets et des eaux) et univers-Sel (saliculture). Les films réalisés montrent la réalité du quotidien des Guinéens et des personnes engagées sur place. A terme, c'est l'autonomie des populations qui est visée. 

 

La bande-annonce de Kindia 2015

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

 

Un projet de longue haleine

Canal+ diffusera chaque année jusqu'en 2015 un documentaire produit par CAPA qui rendra compte de l’avancée des projets. En outre, un minisite dédié au programme permettra de poursuivre l'expérience. Chaque semaine, des reportages rendront compte de la vie à Kindia.

Les internautes pourront échanger des idées, soutenir ou encourager les projets. A l’origine de cette initiative hors du commun,  Patrick Menais, le créateur du Zapping de Canal+. Le passionné d'actualité cherchait à sortir du traitement télévisuel habituellement réservé à la question humanitaire. 

Objectif : enclencher un processus de développement pérenne, comprendre les enjeux, les contraintes, comment mener à bien une action dans un contexte difficile de pauvreté extrême. "On a essayé de trouver un espace où on peut raconter ce qu'est une action de développement. Ce qui est intéressant c’est de donner le vrai rapport au temps que les gens de terrain ont sur la gestion des problématiques" explique Patrick Menais.

"Se projetter sur plusieurs années nous impose, nous producteurs d'images qui rendons compte d'un réel, une rigueur. On doit prendre le temps, casser le rapport au temps. Avec les associations nous avons imaginé des projets qui pourront décupler leurs actions." 

 

© william dupuy

Un défi à relever ensemble

Au delà des écrans, Canal+ s’engage à financer plusieurs opérations via son fonds de dotation Kindia+. Elle propose aux téléspecateurs de participer eux aussi via un appel aux dons sur le site www.kindiaplus.com. A chaque euro récolté auprès du public, Canal+ abondera d’un euro dans la limite du montant des projets sélectionnés.

Passionnant, le visionnage du premier volet devrait susciter de nombreuses vocations...

Plus d'infos sur Kindia 2015 sur le site de Canal+, ici.