Attaqué par un ours, il se perd et mange son chien

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
C'est dans la majesté des forêts québécoise que l'aventurier s'est résolu à manger son berger allemand [CC / Photonoumi]

Un aventurier québécois a sauvé sa vie en sacrifiant son chien. Perdu en forêt, il s’est résolu à dévorer son fidèle compagnon.

 

Le dilemme atroce auquel a été confronté Marc Lavoie trouve son origine dans une exploration entreprise par cet aventurier infatigable dans la région sauvage de Matagami au sud de la baie d’Hudson.

 

L’homme qui a vu l’ours

Alors qu’il croisait à bord d’un canoë sur l’un des innombrables cours d’eau qui sillonnent la région, loin de toute agglomération, il a été attaqué par un ours qui a détruit sa frêle embarcation ainsi que son sac de provision, avant d’être mis en fuite par son fidèle berger allemand.

Perdu au milieu de nulle part, l’aventurier s’est donc vu contraint de retourner à pied vers la civilisation, alors que tous ses repères étaient perdus. Ce fut donc le début d’un véritable cauchemar au cours duquel la faim n’a guère à tardé à se faire sentir.

 

Il lui doit deux fois la vie

Épuisé, taraudé par la sous-nutrition, le malheureux a peu à peu imaginé de transformer en repas le chien que l’avait sauvé une première fois. Après trois semaines de lutte, Marc Lavoie, muni d’une grosse pierre, l’a fait trépasser avant de le manger.

Pourtant, ce n’est qu’au bout de trois mois, le 30 octobre, que l’explorateur a été retrouvé par des policiers dans un état pathétique et ne pesant plus que quarante kilos. Mais à n’en pas douter, il doit la vie à son fidèle compagnon.

 

Élan de solidarité pour Onyx, le chien héroïque

Sir Stuffington, le chaton borgne qui émeut le web