Viol en Nouvelle-Zélande : l'enfant de 11 ans met enceinte la femme de 36 ans

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Des femmes passent en scooter le 27 décembre 2012 à New Delhi devant une affiche réclamant la peine de mort pour les auteurs de viol [Raveendran / AFP]

La Nouvelle-Zélande est toute ébranlée depuis l’annonce récente dans un journal du pays du viol d’un enfant de 11 ans par une femme de 36 ans. L’atrocité de cette histoire ne s’arrête pas là : la violeuse est désormais enceinte de sa victime.

Chez elle dans son domicile d’Auckland, la femme a saoulé avec de la bière à plusieurs reprises le jeune garçon (qui n’est autre qu’un copain de son propre enfant) pour pouvoir parvenir à ses fins.

Cette scène sans nom se serait reproduite plusieurs fois au cours de ces derniers mois, sans que l’on sache toutefois précisément la fréquence de ces relations sexuelles.

Reste que la violeuse présumée risque de ne jamais être condamnée. Pour la simple et bonne raison, qu’en Nouvelle-Zélande, une femme ne peut pas être poursuivie pour viol. Judith Collins,  la responsable de la Justice en Nouvelle-Zélande, a d’ores et déjà annoncé son intention d’envisager des recours pour modifier la loi actuelle.

 

Violée par son père, elle le décapite

Ivre, il se trompe d'appartement, de lit et de compagne

Fellation sur une banane : les deux policiers sanctionnés

Ivre, il viole un bonhomme de neige